RMC

Si Marine Le Pen est ce qu'elle est aujourd'hui, c'est à cause de son enfance à Montretout

Invité des Grandes Gueules ce mercredi, le journaliste Olivier Beaumont est venu défendre son livre Dans l'enfer de Montretout, livre qui retrace quarante ans d'une saga politique sans équivalent en France: celle du clan Le Pen. Parfois accusé de servir Marine Le Pen, l'auteur s'en défend en estimant "ne pas avoir fait un livre à charge ou à décharge".

Un nom: Le Pen. Un lieu: Montretout. C’est là, dans les 430 m2 de cet hôtel particulier niché sur les hauteurs de Saint-Cloud, que le clan se déchire et se réconcilie depuis quarante ans. Le Pen contre Le Pen, Front contre Front. Montretout, ce sont des rencontres secrètes et improbables, des grandes fêtes où le Tout-Paris se bouscule pour dîner à la table du "diable". Dans Dans l'enfer de Montretout (éditions Flammarion), le journaliste Olivier Beaumont décrit une saga politique sulfureuse, celle d’une famille hors-norme qui rêve de prendre le pouvoir suprême en mai 2017.

Mais ce livre, au final, ne sert-il pas les intérêts de Marine Le Pen? Invité des Grandes Gueules ce mercredi, l'auteur s'en défend: "C'est un récit. Je ne suis pas parti dans cette enquête en étant dans le parti pris, comme on pourrait être tenté de le faire quand il s'agit des Le Pen, de faire un livre à charge ou à décharge. Ce n'est vraiment pas la question que je me suis posée".

"Ce livre explique aussi qui est Marine Le Pen"

"On est forcément dans l'humain, un peu aussi dans le psychologique, explique-t-il encore. Je me suis penché, arrêté quelques instants sur ces personnalités, cette famille politique qui, pour moi, reste sans équivalent dans la classe politique française. Cette maison retrace les moments de bonheur et de malheur de la famille Le Pen. Je laisse au lecteur être son propre juge par rapport à ce qu'il pourra ressentir sur Marine Le Pen".

"Ce livre explique aussi qui est Marine Le Pen, justifie Olivier Beaumont. Le fil conducteur de ce livre est que Montretout et cette famille sont sans cesse dans la violence. Cela commence par une explosion de la Villa Poirier, ensuite il y a le départ de Pierrette, la mère, les règlements de compte dans les médias, le départ de Marie-Caroline, le départ de Marine, la rupture avec son père… Si Marine Le Pen est ce qu'elle est aujourd'hui, à savoir quelqu'un de très violent dans sa posture, son expression verbale, c'est à cause de son enfance à Montretout".

M.R avec Les Grandes Gueules