RMC

Retrait des campagnes publicitaires dans TPMP: "les marques se mettent du côté de la bien-pensance"

Depuis le sketch polémique de Cyril Hanouna, qui a piégé en direct un homme inscrit sur un site de rencontre en se faisant passer pour un homosexuel, les annonceurs se rétractent. Ce mardi, les marques Petit Navire, Bosch, Chanel, Disneyland Paris, Décathlon, Flunch ou encore le groupe PSA et l’opérateur Orange ont décidé de ne plus diffuser leurs campagnes publicitaires dans "Touche pas à mon poste". Une attitude hypocrite selon José, auditeur des Grandes Gueules.

Après les 20 000 signalements reçus par le CSA pour sanctionner le sketch polémique de Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste", plusieurs marques, soucieuses de leur image, ont choisi de ne plus s’afficher dans l’émission. Une décision qui impacte directement la rentabilité financière de l’émission et qui a provoqué un vif échange entre José, auditeur des Grandes Gueules et Johnny Blanc. 

Pour José, les marques ont un comportement démagogique: "c’est un peu exagéré. Si on écoute la radio la nuit, à partir de 22 heures sur les trois plus grandes stations pour les jeunes, à savoir Skyrock, NJR, et Fun Radio, c’est comme ça tous les soirs. Concernant les annonceurs, ils se mettent un peu du côté de la bien-pensance. C’est exagéré de taxer quelqu’un d’homophobe" selon l'auditeur. 

Des propos que ne partage pas du tout la Grande Gueule Johnny Blanc, qui estime que José minimise l’impact qu’a Cyril Hanouna sur la société. "On vit dans une société où il y a une recrudescence de tous les actes homophobes. Quand on est un animateur, avec le succès qu’il a, on sait très bien ce que l’on fait. Il ne fait pas de télé depuis avant-hier. C’est une faute professionnelle qui doit être sanctionnée".

Les Grandes Gueules avec A. B.