RMC

Salaire du nouveau DG d’Air France: "C’est comme le mercato au foot, tu veux des gens qui coûtent cher tu les paies cher"

Pour Sylvain Grandserre, le salaire du nouveau Directeur général d'Air France est paradoxal alors que les employés de la compagnie aérienne luttent pour une augmentation de salaire.

La nouvelle nomination du futur Directeur général d'Air France fait déjà des remous. Ben Smith, un Canadien actuel numéro deux d'Air Canada va devenir le nouveau Directeur général d'Air France, devenant le premier étranger à obtenir un poste important au sein de la compagnie aérienne. Une décision qui fait du bruit tout comme son salaire. Ben Smith devrait toucher 3,3 millions d'euros par an, soit trois fois plus que son prédécesseur.

Pour Sylvain Grandserre, c'est une aberration: "il y a ce pognon de dingue qui est une affaire en soi. On va multiplier par trois les revenus du gars qui est censé régler un conflit qui porte sur la rémunération des salariés d’Air France. C’est paradoxal de refuser de donner des augmentations aux salariés et d’avoir ce nouveau DG", a-t-il assuré sur le plateau des GG.

"Quand la personne vaut cher, tu la paies cher"

"C’est le principe du mercato dans le foot ! Quand la personne vaut cher, tu la paies cher", lui a rétorqué Marie-Anne Soubré.

"S’il n’y a pas de PDG à Air France depuis trois mois c’est pourtant bien parce qu’il y a un problème sur les salaires !", lui a rétorqué Sylvain Grandserre. "Et je me mets à la place des salariés d’Air France, à apprendre qu’eux n’auront pas leur hausse de salaire…"

La nomination de Ben Smith a déclenché un tollé chez les principaux syndicats de la compagnie aérienne: "300% d’augmentation pour un candidat qui n’a encore rien démontré", a assuré Force Ouvrière sur Twitter.

Les GG (avec G.D.)