RMC

Seconde vague de Covid-19: "Le virus reviendra mais sera peut-être moins pathogène"

Pour le virologue Jean-Claude Manuguerra, le Covid-19 ne disparaîtra jamais totalement, mais pourrait perdre de sa virulence

Plus de deux mois après la fin d’un long confinement, le Covid-19 semble malgré tout faire son retour. Plusieurs villes d’Europe se sont reconfinées et les foyers épidémiques se multiplient en France, faisant craindre le risque d'une seconde vague.

Car le virus risque de ne jamais disparaître: "Nous n’arriverons jamais a éradiquer le Covid-19 sauf si celui change peu, qu’il y a un vaccin très efficace, relativement peu cher et qui soit distribué à une grande partie de la population mondiale", explique ce mardi sur RMC Jean-Claude Manuguerra, virologue et chef d'intervention biologique d'urgence à l'Institut Pasteur.

Le danger des asymptomatiques

Celui qui évoquait dès 2012 un risque de pandémie liée à un virus qui attaquerait les voies respiratoires et serait hautement contagieux, assure que ce coronavirus reviendra à la saison froide: "On l’a vu pour le H1N1, il est arrivé à la fin du printemps et l’épidémie a seulement commencé en septembre octobre", précise-t-il.

Jean-Claude Manuguerra pense que la virulence du coronavirus pourrait s'atténuer: "Il n’est pas impossible que le virus devienne moins pathogène. Peut-être qu’on va se rendre compte qu’il y a beaucoup de cas asymptomatiques comme avec le virus Zika où 90% des cas le sont"

Et ce sont les nombreux asymptomatiques qui pourraient expliquer la haute transmission du Covid-19: "Le danger c'est ce qu'on ne voit pas", rappelle-t-il alors que de nombreuses personnes transmettent le coronavirus sans même savoir qu'ils sont atteints par la maladie. 

Guillaume Dussourt