RMC

Uvestérol D: "Le principe de précaution, je le multiplierais par dix-mille"

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé la suspension de la commercialisation de l'Uvestérol D, après le décès d'un nourrisson le 21 décembre dernier. Un décision au coeur du débat dans les Grandes Gueules, et qui inquiète les parents comme Karim.

L'Uvestérol D, suspendu par la ministre de la Santé lundi, reste une grande source d'inquiétude pour les parents. La légitimité de ce médicament, administré au nouveau né par pipette pour prévenir de toute carence en vitamine D, est questionné par les spécialistes depuis quelques mois. Il pourrait être à l'origine de malaises vagales et de fausses routes. En cause: son mode d'administration. De quoi mettre en colère Karim, qui a donné de l'Uvestérol D à son enfant, et qui a confié son inquiétude aux Grandes Gueules mercredi. "Ma femme appelle ce matin pour me dire que le médicament qu'on donne au bébé a tué quelqu'un le 21 décembre. J'étais choqué par le décalage entre le décès et l'annonce de retrait. On aurait dû le savoir tout de suite! Le principe de précaution, je le multiplierais par dix-mille. Aujourd'hui on est angoissé, je tremble tellement, je pense à ces pauvres parents (...) Mon enfant je l'ai traité pendant un an entier. On a d'abord stoppé tout de suite le médicament, et là on va voir le médecin pour lui en parler."

Les GG (avec AB)