RMC

Crise chez La France Insoumise: "On n’est pas allé assez loin en termes de démocratie interne", juge Manon Aubry

-

- - RMC

La députée européenne Manon Aubry de La France insoumise est revenue ce mercredi sur sa découverte de la politique et a jugé que son parti était "allé trop loin à certains égards".

La crise se poursuit au sein de la France Insoumise. Le parti de gauche est secoué par des mouvements en interne, sur fond de défiance après la débâcle lors des élections européennes. Après cette cuisante défaite, certains ont demandé un changement de ligne pour le parti. Une demande que n’accepte visiblement pas le président de LFI, Jean-Luc Mélenchon

Déjà deux cadres du parti ont annoncé leur départ:

 Manon Le Bretton ainsi que Charlotte Girard. Et d’autres n’hésitent pas à dire tout haut leur incompréhension vis-à-vis de certaines décisions. C’est notamment le cas de Clémentine Hautain, qui a avoué "ne pas savoir" comment Adrien Quatennens, récemment devenu numéro 2 du parti, avait été promu coordinateur de LFI. 

Un manque de démocratie en interne

Invitée de M comme Maïtena, Manon Aubry, a, elle aussi, avoué que son parti, et Jean-Luc Mélenchon étaient allés "trop loin à certains égards" ces derniers mois.

"Je pense que la réaction sur les perquisitions était démesurée oui. Je vous donne d’autres exemples, je pense qu’on n’est pas allé assez loin en termes de démocratie interne et moi, j’ai poussé pour qu’on aille le plus loin possible", a estimé la nouvelle députée européenne. 

Cette dernière, qui avait confié lors de son précédent passage dans l’émission il y a six mois, ne pas vouloir "devenir de ces personnages politique qui s ‘accrochent à leur poste et veulent être de ceux qui sont déconnectés de la vraie vie", a d’ailleurs avoué qu’elle avait hâte de prendre un peu ses distances. "D’être loin de la politique politicienne, c’est clair que ça va me faire du bien", a-t-elle indiqué. 

Guillaume Descours