RMC

Hausse des agressions envers les pompiers: "Parfois cela vient même des victimes"

Le colonel Eric Flores, directeur de la communication de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France est venu ce mercredi dans M comme Maïtena commenter les chiffres des agressions sur les pompiers qui sont en hausse de 23%.

Les pompiers de plus en plus maltraités par les Français. Les pompiers envoyés secourir les personnes sont de plus en plus exposés aux violences provoquées par les détresses sociales, les comportements individualistes ou les excès d'alcool et de drogues.

Si ces violences restent relativement rares (2.813 pompiers agressés sur 4,7 millions d'interventions), leur hausse continue inquiète la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), qui réclame des mesures "fortes" de l'Etat pour mieux protéger ses 147.000 troupes.

"Une violence quotidienne de la part de personnes qui ne respectent plus les sauveteurs"

Le nombre d'agressions déclarées par les sapeurs-pompiers en intervention a grimpé de 23% en 2017, après 17,6% en 2016, selon les derniers chiffres publiés mercredi par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) du ministère de l'Intérieur.

Invité à commenter ces chiffres dans M comme Maïtena ce mercredi sur RMC, le colonel Eric Flores, directeur de la communication de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France a fait part d'un certain fatalisme face à ces agressions toujours plus nombreuses.

"On a du mal à identifier la raison principale. Ce qu’on constate c’est qu’au delà de certains quartiers qui pouvaient être difficiles, on a maintenant une violence quotidienne de la part de personnes qui ne respectent plus les sauveteurs. C’est parfois M. Toutlemonde qui viennent nous agresser, parfois même les victimes elles-mêmes. Malheureusement c’est du concret, avec tous types d’agressions."
J.A. avec M comme Maïtena