RMC

La Triple XL, le groupe de trois agents de propreté parisiens qui font du rap

Le groupe de rap "La Triple XL", composé de trois éboueurs de la ville de Paris, était présent ce jeudi sur le plateau de M comme Maitena pour expliquer son concept.

Ils s'appellent Big Will, Little Chris et Brady Boy, et ils composent le groupe "La Triple XL". Ces trois agents de propreté de la ville de Paris ont déjà réalisé plusieurs clips, tels que "Oh mon balai", ou encore "La milice verte de Paname", dans lesquels ils racontent leur quotidien avec beaucoup d'autodérision.

"C'est parti d'un délire"

Présents sur le plateau de M comme Maïtena ce jeudi, les trois hommes ont expliqué l'origine de leur groupe, en commençant par l'origine de leur nom.

"Il suffit de nous voir pour comprendre. Moi Little Chris je m’habille en XL, Brady Boy lui c’est du XXL, et Big Will est en XXXL, d’où le nom", explique Little Chris.
"On travaille ensemble, on a eu une connexion", poursuit Brady Boy. "Personne ne faisait de musique dans le groupe. C’est parti d’un délire, tous les trois dans un garage, comme les premiers clips qu’on a fait 'à l’Américaine'", s’amuse-t-il.

"On a l'impression de faire partie du décor"

Les trois acolytes ont dévoilé les motivations qui les ont poussés à monter ce groupe de rap, et les messages qu'ils souhaitent faire passer à travers leur musique. 

"On a fait ça pour parler de notre quotidien, celui des éboueurs. Un quotidien qui n’est souvent pas facile", éclaire Big Will. "C’est un message de respect qu’on veut faire passer. Parce que les gens sont sales. Ils jettent tout n’importe où. On remarque que la rue est de plus en plus une poubelle", regrettent les trois agents de propreté.
"Il y a le message de la propreté, et celui du respect, pour dire 'on est là'. On a l’impression de faire partie du décor", renchérissent-ils.

Bonne nouvelle pour les fans, La Triple XL devrait encore faire parler d'elle dans les mois à venir. "Il y a d’autres titres qui vont arriver. On a encore une paire qui parle des éboueurs, et ensuite des chansons sur d’autres sujets comme la fête, parce qu’on est assez festifs", révèlent les trois hommes.

M comme Maitena