RMC

Yannick Jadot a-t-il menti en affirmant avoir organisé la marche en l'honneur de Malik Oussekine?

-

- - RMC

Yannick Jadot a affirmé avoir organisé la marche en hommage au jeune homme tué dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986. Une affirmation que certains mettent en doute.

La marche du 10 décembre 1986 en l’honneur de Malik Oussekine, un jeune homme tué par des policiers voltigeurs dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986, pendant le mouvement étudiant contre la loi Devaquet, revient à la une de l’actualité depuis l’épisode de Nathalie Loiseau et de sa proximité passée avec l’extrême droite. 

Le 23 avril, Mediapart a en effet révélé que Nathalie Loiseau, la tête de liste de la république en marche aux élections européennes, avait appartenu à une liste étudiante d’extrême droite, quand elle avait 20 ans. 

Le lendemain Europe Écologie Les Verts a tweeté une série d’images qui montrent ce que faisaient les candidats de leur liste quand ils avaient 20 ans, justement. Sur le visuel consacré à Yannick Jadot on peut lire “À 20 ans, j’organisais la marche après la mort de Malik Oussekine, qui était étudiant dans la même fac que moi”.

Une confusion dans les dates? 

Pourtant d’après certains, ce n’est pas vrai. Le responsable d’Europe Écologie Les Verts a d’abord été accusé par son ancien allié, Sergio Coronado, désormais passé chez la France insoumise, d’instrumentaliser le drame, mais aussi d’exagérer son rôle dans cette manifestation. Il a été suivi par Joël Carreiras, secrétaire général de l’Unef en 1986-1987 qui dit ne pas se souvenir de lui. Évidemment, la république en marche a bondi sur l’occasion.

Checknews a contacté le principal intéressé et celui-ci a indiqué qu’il ne revendique pas d’avoir été à l’origine de la marche, mais plutôt d’avoir tracé le parcours du défilé. Il racontait déjà dans un livre en 2014 que le patron de l’UNEF-ID l’avait appelé pour demander aux étudiants de l’université de Dauphine dont il faisait partie d’organiser une manifestation en hommage au jeune homme, car on pensait à l’époque que Malik Oussekine étudiait dans cette université. 

Yannick Jadot explique avoir tracé le parcours du défilé dans sa chambre de bonne. 

Un tracé défini par un groupe

La personne qui est censée lui avoir téléphoné nous a indiqué qu’elle ne se souvenait pas de cet épisode, mais sans dire que Yannick Jadot l’a forcément inventé. Par ailleurs, un ancien membre de l’Unef nous a expliqués que le tracé n’a pas pu être fait par une seule personne, même s’il est possible que Yannick Jadot en ait proposé un pendant une réunion. En fait, ce qui semble le plus probable c’est que cette polémique repose surtout sur une confusion de date.

Car il y a eu plusieurs manifestations en hommage à Malik Oussekine. On se rappelle surtout de celle du 10 décembre, date du jour des obsèques de Malik Oussekine. Mais il y avait déjà eu deux autres marches après sa mort, les 6 et 8 décembre. En fait, on a plutôt l’impression que Yannick Jadot confond la marche du 6 décembre pour laquelle des étudiants de dauphine avaient joué un rôle important et celle du 10. 

Si les étudiants engagés de Dauphine ont joué un rôle pour la marche du 6, Jadot a-t-il pu en organiser le tracé? Ses anciens comparses se souviennent plutôt d’un travail collectif, mais ce qui est sûr, c’est Yannick Jadot était à la petite échelle de cette fac, un des étudiants actifs. 

Emma Donada (CheckNews) avec Guillaume Descours