RMC

Absentéisme au travail: "L'arrêt maladie est une arme du salarié"

Selon une étude, le coût de l'absentéisme en France s'élève à environ 108 milliards d'euros par an. Certains chefs d'entreprise regrettent de n'avoir aucun recours pour lutter contre les arrêts de travail injustifiés.

La France est bien un des pays au monde les plus concernés par l’absentéisme au travail. Selon une étude de l’Institut Sapiens, relayée par Le Parisien, le coût de l’absentéisme s’élève à 107,9 milliards d’euros par an. 

S’il y a des causes inévitables aux arrêts de travail que sont les maladies, les accidents du travail ou encore les congés maternités et paternités, il y a également ce que l’étude appelle "les salariés oisifs ou fainéants". Enfin, deux tiers des arrêts sont des absences "de convenance". 

Privilégier le management de proximité

Pour les chefs d'entreprise lutter contre l'absentéisme est devenu très difficile alors que les salariés brandissent l'arrêt maladie à chaque fois que quelque chose ne leur convient pas. 

"L’arrêt maladie est une arme du salarié" déplore Delphine, fleuriste et entrepreneure. "Si vous ne dîtes pas les choses sur le ton qu’il faut, il faut choisir les mots… Il y a des jours où le travail n’est pas fait et il faut le dire. Et l’arme en face, c’est de te planter quatre, cinq jours au plus mauvais moment. Et non-avons aucun recours contre ça alors que je sais que cet arrêt maladie et parfaitement injustifié", regrette-t-elle. 

Selon, Laurent Cappelletti, directeur de programme à l’Institut de socio-économie des entreprises et des organisations (Iséor), qui a co-mené l'étude, les entrepreneurs doivent revoir leur façon de manager et privilégier le "management de proximité". "Périodiquement, il doit discuter avec ses employés sur les conditions de travail, la rémunération, ect, on négocie et au bout de six mois, on recommence", explique-t-il. 

Radio Brunet (Avec G.D)