RMC

Après son quinquennat, "Hollande ne sera pas honni, il sera juste oublié"

Dimanche, François Hollande quittera l'Elysée après cinq ans à la tête de l’Etat. Président le plus impopulaire de la Ve République, va-t-il être réhabilité par l'opinion dans les mois à venir? Rien n'est moins sûr, estime ce vendredi Dominique, auditeur de Radio Brunet.

Quelle trace laissera François Hollande dans l’histoire de la politique? Avant lui, Jacques Chirac était le président le plus impopulaire de la Vème République, ce qui ne l’empêche pas aujourd’hui de jouir d’une excellente cote de popularité. Dimanche, après avoir quitté l’Elysée et laissé sa place à Emmanuel Macron, il entamera une nouvelle vie, mais ne restera pas dans le cœur de Dominique, auditeur de Radio Brunet.

"Hollande ne sera pas honni, il ne sera pas détesté, il sera oublié. C’est quelqu’un qui n’a pas marqué l’histoire, c’est quelqu’un qui n’a rien fait. On ne viendra pas nous recaser sa déambulation sur les Champs-Elysées, ou dans les rues après les attentats de Charlie Hebdo. C’est un homme qui n’a pas su marquer l’histoire et les gens qui l’accompagnaient n’ont pas su le faire non plus. Un seul homme l’a compris malgré Hollande, c’est Emmanuel Macron".

Selon des chiffres fournis par le cabinet de l'Élysée, le président sortant devrait toucher une pension mensuelle de retraite de 15.000 euros net. Cette indemnité correspond au cumul de quatre indemnités distinctes: celle d'ancien président de la République (5.184 euros net), celle d'ex-député de Corrèze (6.208 net), celle d'ancien conseiller de la Cour des comptes (3.473 euros net) et celle d'ancien président du conseil général de Corrèze (235 euros).

Radio Brunet avec A.B.