RMC

Jeux Olympiques de Pyeongchang: pour la Corée du Nord, "L'objectif est de faire diversion"

Antoine Bondaz, spécialiste de la Corée du Nord, explique ce mercredi dans Radio Brunet tous les bénéfices que tire la Corée du Nord de sa participation aux Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang.

En participant aux Jeux olympiques d'hiver sous la même bannière que sa voisine du sud, la Corée du Nord réalise une bonne opération, notamment en terme d'image. C'est ce qu'explique ce mercredi dans Radio Brunet Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la Recherche stratégique, spécialiste de la Corée du Nord, co-auteur avec Benjamin Decoin de Corée du Nord, plongée au cœur d’un Etat totalitaire (éd. du Chêne).

"L'objectif est de faire diversion. On va parler de la Corée du Nord comme d'une puissance sportive, culturelle, et non plus comme d'une puissance nucléaire et balistique, donc ça permet de normaliser l'image que la Corée du Nord donne au monde", explique-t-il.

"Gagner du temps"

"Ça permet aussi de gagner du temps pour produire des armes nucléaires et balistiques. Et puis ça va aussi tester l'alliance Corée du sud – Etats Unis, puisqu'il y a des divergences assez profondes aujourd'hui entre le président sud-coréen et Mike Pence, le vice-président des Etats-Unis qui s'est rendu à la cérémonie d'ouverture mais a refusé de serrer la main d'un représentant nord-coréen".

P. G. avec Eric Brunet