RMC

La municipalité de Lyon payait l'électricité des panneaux de JCDecaux depuis... 1964

Aux frais de la ville depuis 54 ans, l'électricité des panneaux publicitaires de l'entreprise JCDecaux devront maintenant être réglés par l'entreprise. Soit environ 172 000 euros d'économies par an pour l'entreprise... aux frais du contribuable.

Un "oubli" qui date... et qui coûte cher aux Lyonnais. Les abribus et panneaux publicitaires de l'espace public lyonnais n'avaient de rien de spécial par rapport aux autres villes de France. A un détail près, leur illumination était... gratuite. Un beau cadeau pour l'entreprise JCDecaux qui gère le mobilier urbain depuis 1964.

Ainsi, cela fait donc 54 ans que le contribuable lyonnais finance l'électricité des abribus de la société en raison d'un "oubli" de la municipalité. Lundi 21 novembre, les choses ont enfin été remises dans l'ordre. 

Pas rétroactif

Le conseil municipal a acté que l'entreprise devra dorénavant payer un forfait de 172 000 euros par an, ainsi que l'entretien et la maintenance des installations électriques nécessaire au raccordement des panneaux.

Le maire de Lyon et ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a prévenu, lors de ce conseil municipal, qu'en revanche l'entreprise ne devra toutefois pas payer rétroactivement les consommations du passé. Si on multiplie ce forfait de 172 000 euros par les 54 années de gratuité, on obtient en effet un beau cadeau à plus de 9 millions d'euros.

Radio Brunet