RMC

Le sexe à Paris plus libéré qu'en province? "On est tout aussi coquins, voire plus, à la campagne qu'en ville"

Ce mercredi, Eric Brunet interroge ses auditeurs: "La France des villes est-elle plus coquine et volage que la France des champs?". "Non", répond Jessica, une auditrice, habitante de Mérignac, près de Bordeaux.

Selon une étude de l'Ifop pour le site de rencontres CAM4, qui passe en revue tous les aspects de la vie amoureuse des habitants de la capitale et qui la met en perspective avec celle du reste des Français, le sexe à Paris est bien plus libéré qu'ailleurs. Plus précisément, les Parisiens, plus souvent célibataires ou volages, sortent volontiers du cadre conjugal traditionnel pour adopter une forme de "sexualité récréative". Plus volages, plus infidèles, plus ouverts aux formes d'amour dépassant le cadre conjugal traditionnel, les Parisiens semblent sans cesse repousser les limites de leur sexualité.

Un rapport qui a poussé Eric Brunet à s'interroger ce mercredi dans son émission: "La France des villes est-elle plus coquine et volage que la France des champs?". "Non", répond Jessica, habitante de Mérignac. "Nous à Mérignac, petite ville à côté de Bordeaux, considérée peut-être comme un village par certains, on est tout aussi coquins, voire plus. Simplement, on ne parle pas de nous parce qu'aux alentours nous n'avons pas autant de clubs libertins que dans les grandes villes. C'est vrai que nous sommes obligés de faire une heure de route pour aller trouver un club coquin confortable et convenable".

"On organise des soirées privées"

Mais s'il y avait un club libertin dans Mérignac, irait-elle, sachant qu'elle connaît plus facilement les habitants et les possibles rumeurs qui vont avec? "Je serais la première à l'ouvrir, affirme-t-elle. Je ne serais pas mal à l'aise. Au contraire, je serais ravie que tous les gens qui me demandent de le faire puissent enfin savoir que je l'ai fait. Ce serait parfait mais ce sont les fonds qui manquent. Les gens ne manquent pas, ce sont seulement les fonds et les autorisations de villes parfois un peu réticentes.

A Mérignac, quand on ne peut pas se déplacer vers les villes, on organise des soirées privées chez nous, indique encore Jessica. Ça ne nous empêche pas d'être coquins, autant que l'on peut l'être en ville".

M.R avec Eric Brunet