RMC

Mélenchon candidat à Marseille: "je pense que le parachute ne va pas s'ouvrir"

Jean-Luc Mélenchon a envoyé une lettre à ses militants marseillais pour leur annoncer sa volonté de se présenter dans la 4e circonscription de la cité phocéenne. Une décision qui provoque beaucoup de remous chez les électeurs.

Les critiques fusent contre Jean-Luc Mélenchon qui a confirmé se présenter face à Patrick Mennucci (PS), pour conquérir la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône. C’est la seconde fois en cinq ans que le député européen se parachute dans une circonscription où il n’a pas d’ancrage, ce que déplore Hervé, électeur marseillais et auditeur de Radio Brunet.

"Je pense que le parachute ne va pas s’ouvrir et qu’il va s’écraser sur le pont. L’erreur que Mélenchon commet, c’est de se baser uniquement sur son résultat aux présidentielles. Sauf que nous sommes sur une élection locale avec tout ce que cela implique. De plus, il s’attaque à Patrick Mennucci, élu depuis les années 80, maire du 1er secteur de Marseille, qui connait tous les rouages et que tout le monde connait. Moi aussi je suis partout chez moi en France, mais quand je vais en Bretagne, je suis chez les Bretons. A Marseille ça ne va pas passer. Marseille, c’est particulier, et si on ne maîtrise pas la mentalité, les rouages, la façon dont les gens ressentent les choses, on va droit dans le mur". 

Un avis que ne partage absolument pas Alexis, électeur de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle. Contrairement à Hervé, il estime que son candidat est toujours allé au combat, quel que soit le résultat, et qu'il va gagner à Marseille. "Mélenchon a fait un très bon score à Marseille, un très bon discours et il n’a pas peur. Il est allé à Hénin-Beaumont et il s’est cassé les dents. Il a fait un score faible en 2012 et ça n’a pas marché non plus, mais il n’a jamais rien lâché. Résultat, il a fait une excellente campagne et en plus, connait très bien Marseille. Nous avons besoin de sièges à l’Assemblée et le parti envoie le meilleur. C’est un beau symbole. Il y va pour gagner et pas pour se planter".

Radio Brunet avec A. B.