RMC

Pollution et circulation: "La qualité de l’air n’a jamais cessé de s’améliorer depuis 1990"

Invité de Radio Brunet mercredi, Pierre Chasseray, délégué général de 40 Millions d’automobilistes, n’était pas très content du changement d’avis d’Eric Brunet sur la question de la voiture en ville.

Oui, Eric Brunet peut changer d’avis. La preuve avec le thème de Radio Brunet mercredi: "Je me suis trompé, il faut diminuer la place de l’automobile dans les grandes villes". Alors forcément, quand Pierre Chasseray, délégué général de 40 Millions d’automobilistes, a pris la parole pour donner son point de vue, il a regretté ce retournement de situation. "Je suis très triste Eric, mais je vais vous faire revenir au bercail. Mes arguments sont simples, ce sont les études du ministère de l’Ecologie, des organismes indépendants qui mesurent la qualité de l’air. Et je dois vous dire mon cher Eric que vous avez fait une énorme erreur. C’est pour ça que je vais vous faire revenir à la maison, parce que là vous prenez une dérive sectaire qui me fait très peur.

L'argument de Pierre Chasseray? " La qualité de l’air, en France, dans toutes les villes de France, que ce soit à Paris, en banlieue, en province, n’a jamais cessé de s’améliorer depuis 1990. On n’a pas attendu Anne Hidalgo. La qualité de l’air s’améliore, et pendant ce temps-là, on a des écolo-bobos qui viennent porter atteinte à votre liberté de circuler. Qui viennent vous dire qu’on n’a plus le droit de rouler dans des voitures anciennes, que vous n’avez plus le droit d’utiliser votre voiture. Et qui créent des bouchons, parce que ces gens-là créent des bouchons".

Radio Brunet (avec AM)