RMC

Présidentielle américaine: "Donald Trump n'est pas un politicard passé de mandat en mandat"

Philippe Herlin, économiste, Docteur en économie du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et cofondateur du Comité "Trump France", était l'invité de Radio Brunet ce mardi. Critiquant la vision que les médias français ont du candidat républicain, il en a dressé le portrait.

Les bureaux de vote de neuf Etats de l'Est des Etats-Unis ont ouvert leurs portes mardi matin pour l'élection présidentielle où la démocrate Hillary Clinton est opposée au républicain Donald Trump. Alors que les derniers sondages donnent Hillary Clinton gagnante du scrutin, une partie de l'émission d'Eric Brunet avait pour thème "Avez-vous peur de Donald Trump?".

Alors que les médias disent à longueur de journée qu'il est fou, qu'il déteste les femmes et qu'elles ne voteront pas pour lieu, qu'il déteste les latinos et les afro-américains, Donald Trump a trouvé en la personne de Philippe Herlin un soutien de poids ce mardi dans Radio Brunet. "Les médias français sont assez globalement malhonnêtes et le présentent systématiquement comme un clown ou quelqu'un de stupide ou raciste. Mais ce n'est pas la réalité", estime cet économiste, cofondateur du Comité "Trump France".

"Trump est un conservateur"

"Donald Trump vient de la société civile. Ce n'est pas un politicard qui est passé de mandat en mandat comme on le voit très souvent aux Etats-Unis mais aussi en France, ajoute-t-il. C'est quelqu'un qui a fait ses preuves dans l'économie privée. C'est déjà une première respiration. Ensuite, il a un discours économique capable de répondre aux enjeux d'aujourd'hui. L'idée de Trump dans cette campagne, pour moi, c'est d'avoir mis en évidence et énoncé ce qu'on appelle le capitalisme de connivence qui consiste à défendre l'entrepreneur, l'artisan, les TPE-PME et à critiquer comment les grosses boîtes, les grosses banques s'acoquinent avec l'Etat pour récupérer des marchés. Ça c'est une perversion du capitalisme dont on parle un peu aux Etats-Unis mais très peu en France."

"Pour l'aspect sociétal, Donald Trump est conservateur. C’est-à-dire qu'il s'oppose à l'immigration illégale, souligne encore Philippe Herlin. Il a donc un profil de vrai libéral, qui défend l'entreprise et non les grosses boîtes, et conservateur sur les questions de société. Et cet alliage-là est le meilleur. C'est pour cela qu'il obtient de si bons résultats".

M.R avec Eric Brunet