RMC

Sur RMC, le maire d'Asnières justifie la mise en place d'un couvre-feu: "On voyait trop de gens attroupés le soir sous des prétextes fallacieux"

Les couvre-feux se multiplient dans les communes, qui passent à la vitesse supérieure pour faire respecter l'interdiction de déplacement liée au coronavirus. Manuel Aeschlimann, le maire d'Asnières-sur-Seine a instauré un couvre-feu dans sa ville. Il était l'invité de Brunet\/Neumann ce mercredi.

Pour certains maires, le simple confinement ne suffit pas. Certains maires ont décidé d'instaurer des couvre-feux dans leur ville. C'est le cas à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) où il est désormais interdit de sortir de chez soi entre 22h et 5h du matin, même avec l'attestation dérogatoire.

"On est passés à un stade supérieur avec cet arrêté de couvre-feu parce qu'on voyait encore des gens qui s'attroupaient le soir avec des prétextes divers et variés souvent fallacieux", a expliqué sur RMC le maire d'Asnières-sur-Seine Manuel Aeschlimann.

"On le maintiendra tant qu'il faudra"

"Il reste une possibilité pour ceux qui travaillent de sortir le soir. Il y a un contrôle accru à partir d'une certaine heure et c'est efficace pour l'instant. On le maintiendra tant qu'il faudra, c'est du pragmatisme. C'est assez strict mais cela permet que ceux qui utilisent leur sortie avec attestation avec des motifs fallacieux ne le fassent plus", a-t-il justifié.

Selon le JDD, 112 villes ont choisi d'instaurer un couvre-feu.

P.B.