RMC

Victoire de François Fillon: "Pour la gauche, c'est le pire candidat"

Alors qu'Eric Brunet estime ce lundi dans son émission que "l'émergence de Fillon est une bonne nouvelle pour la gauche et le FN", Alexis Bachelay, député PS des Hauts-de-Seine et porte-parole de Benoît Hamon, assure que c'est tout le contraire.

"François Fillon est effectivement probablement le prochain candidat de la droite à l'élection présidentielle. Sébastien Chenu (FN) disait que nous, à gauche, nous n'allions pas attaquer Fillon parce qu'on allait appeler à voter pour lui au second tour de la présidentielle. Mais ce sont les Français qui vont décider. C'est le suffrage universel qui est souverain et il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Ce n'est pas une bonne nouvelle pour la gauche au sens où la droite va se rassembler derrière François Fillon, c'est clair. Paradoxalement, elle aurait peut-être eu plus de mal à se rassembler derrière Nicolas Sarkozy, qui a toujours été contesté, y compris dans son camp. Et derrière Alain Juppé qui était fustigé parce que supposément centriste, parce que coupable d'avoir des relations très intenses avec François Bayrou.

D'une certaine manière, je pense que c'est le pire candidat parce que c'est celui derrière laquelle va se rassembler le plus facilement. Or, dans un paysage politique très morcelé à gauche, avec une multiplication de candidats et une difficulté pour le président de la République à faire l'unanimité dans son propre camp, le sujet pour nous aujourd'hui est d'arriver à trouver des points de rassemblement. Parce que sinon la division conduira à l'anéantissement au premier tour de la présidentielle de la gauche et à vivre, probablement, un 21 avril bis".

M.R avec Eric Brunet