RMC

A Paris, l'obligation de porter le masque contestée par les motards

Le port du masque serait dangereux  pour la conduite en générant de la buée sous le casque ou sur les lunettes des conducteurs. La Fédération française des motards en colère réclame la fin de cette obligation.

Porter un masque sous le casque, un calvaire pour ces conducteurs de deux-roues parisiens. “Il y a un manque de visibilité, ça remonte”, “c’est gênant pour respirer, c’est malgré tout un effort physique”, expliquent ces derniers.

Une utilité du masque contestée par les motards notamment par Pierre Bonneville de la fédération française de moto. Difficile d'enfiler son casque par-dessus le masque. “Le masque a glissé, et je suis obligé de le récupérer à l’intérieur”, explique-t-il. 

Alors nombre d'usagers préfèrent ne pas en mettre, ou ne pas se couvrir le nez avec quitte à risquer 135 euros d'amende. La fédération réclame donc la fin de l'obligation du port du masque sur les deux-roues. 

“Evidemment, il faut lutter contre le covid, mais quand vous êtes envahi par la buée, vous vous mettez en danger”, assure-t-il. 

Pas de risque d'être infecté

Une obligation certes mais sans le moindre fondement scientifique selon l'épidémiologiste Martin Blachier. 

"Quand vous êtes à moto, le fait d’avancer, vous avez un renouvellement de l’air incroyable, on ne peut pas faire plus. Finalement, vous n’allez pas avoir la dose infectieuse pour être infecté”, indique-t-il.

Le port du masque en deux-roues une décision qui incombe aux préfets et censés limiter les risques de contamination. Pourtant, jusqu'à présent, aucun des rapports du conseil scientifique n'a pointé sa nécessité.

Cyprien Pézeril avec Guillaume Descours