RMC

Après cinq ans, le leader du groupe État islamique, réapparaît sur une vidéo

Abou Bakr al-Baghdadi a été annoncé mort à plusieurs reprises. Il apparaît dans une vidéo de 18 minutes diffusée par l'agence de propagande de l'État Islamique.

Abou Bakr al-Baghdadi est de nouveau l'homme le plus recherché de la planète. Sur une vidéo qui dure 18 minutes, on voit le leader du groupe État islamique, entouré de combattants, dans un lieu inconnu, une kalachnikov bien en évidence à côté de lui. Barbe teinte et grisonnante, assis en tailleur et foulard noir sur la tête, il avait été plusieurs fois annoncé comme mort.

L'homme évoque dans cette vidéo la chute récente de Baghouz en Syrie, reprise par les forces kurdes en mars dernier. Mais il parle aussi des attentats au Sri Lanka, de la fin du règne du président algérien Bouteflika ou encore des frères Clain, des jihadistes français tués dans des bombardements de la coalition. 

"Il parle des attentats du Skri-Lanka comme une réponse aux différentes de l’État Islamique et surtout, il s’agit de se venger de la perte de Baghouz. Il s’agit d’une guerre au long court. D’ailleurs, il évoque 92 opérations conduites dans huit pays. C’est une manière de montrer que la chute de Baghouz n’a pas d’importance, mais qu’en réalité le problème va au-delà. En réalité le problème va au-delà donc c’est dire qu’il y a une vision planétaire du jihad de Daech même si territorialement, il a disparu avec Baghouz", explique David Rigoulet-Roze est enseignant-chercheur rattaché à l'Institut français d'analyse stratégique (IFAS) et spécialiste du Moyen-Orient.

Romain Poisot avec Guillaume Descours