RMC

"Daech en profite pour les lobotomiser": colère dans la cité de Carcassonne où vivait Radouane Lakdim

Le terroriste de Trèbes habitait avec sa famille à la cité Ozanam, à Carcassonne, tout près de la célèbre ville médiévale. RMC y a rencontré certains habitants.

La cité n’est située qu’à environ 500 mètres de la célèbre ville médiévale de Carcassonne. C’est dans l’un de ces immeubles de trois étages au ton pastel qu’habitait le djihadiste Radouane Lakdim avec sa famille.

Les jeunes, ici, sont à la dérive, comme l'a constaté Aurélia, une voisine:

"C'est surtout des jeunes qui n'ont pas réussi à s'intégrer ou qui ont été rejetés, je pense, par la société et qui sont en colère. Daech en profite pour les lobotomiser, pour alimenter la haine de société occidentale". 

"Personne n'a rien fait pour cette délinquance"

En 2010, une quinzaine de riverains a monté une association pour dénoncer l’abandon du quartier par les pouvoirs publics. Maria, membre du bureau, regrette que les choses aient continuer à se dégrader pour arriver jusqu’au drame. 

"On a envoyé plusieurs lettres à tous les locataires. C'est un quartier de non-droit, plus personne ne peut rentrer. Il y a de la radicalisation dans notre cité. Personne n'a rien fait pour cette délinquance, malgré tous nos courriers, toutes nos pétitions et tout ça. Rien n'a abouti. On a laissé faire".

Il faut aider ces jeunes notamment en leur trouvant du travail, répond en écho un représentant de la communauté musulmane de Carcassonne.

Nicolas Ropert et X.A