RMC

Départementales dans l'Aisne: UMP et PS vont devoir s'entendre pour gouverner

Xavier Bertrand a refusé la main tendue des socialistes

Xavier Bertrand a refusé la main tendue des socialistes - PATRICK KOVARIK / AFP

Dans l'Aisne, la droite a revendiqué sa victoire. De fait elle a obtenu de justesse une majorité relative: 9 cantons contre 8 aux socialistes. Mais pour gouverner au quotidien, elle va devoir nouer des alliances.

La défaite est amère pour le Front national. Dans l'Aisne, le parti frontiste a perdu son pari. Alors que de nombreux observateurs voyaient le FN en mesure d'obtenir au moins une majorité relative, il n'en a finalement rien été ce dimanche soir au second tour des élections départementales. Mais avec quatre cantons sur 21, la formation de Marine Le Pen fait toutefois une véritable percée, alors que la droite obtient une courte majorité relative avec 9 cantons contre 8 pour la gauche. Conséquence: pour gouverner au quotidien, la droite va devoir nouer des alliances.

AInsi dès hier soir, avant même la fermeture de tous les bureaux de vote dans le département, Yves Daudigny, le président sortant du conseil général, faisait un appel du pied à la droite. "Pour les habitants, il est important de gérer le département. Peut-être y a-t-il une majorité à constituer entre les élus de gauche et ceux de la droite modérée?", lance-t-il sur RMC.

"L'UMPS est une réalité"

Une alliance aussitôt rejeté par l'homme fort de l'UMP dans le département, le député et ancien ministre Xavier Bertrand. "Il veut quoi ? Les magouilles de la IVème République, ce n'est pas mon truc et ça ne le sera jamais", assène—t-il dans Bourdin Direct. Et d'ajouter: "Est-ce que le département sera difficile à gérer? Oui, évidemment. Mais derrière, il ne faut pas qu'il cherche à tirer les ficelles".

Et pourtant, il faudra bien trouver une majorité pour gouverner. Une situation qui fait bondir le patron du FN dans l'Aisne. Franck Briffaut tout juste élu conseiller départemental s'emporte: "Ils vont devoir s'allier pour s'opposer au Front national ! L'UMPS n'est donc pas un simple slogan mais une réalité!"Les discussions devraient durer jusqu'à jeudi, jour de l'élection du président du nouveau conseil départemental.

NB: Retrouvez ici la carte des résultats département par département 

Maxime Ricard avec Jean-Baptiste Durand