RMC

9.7% de baisse de consommation d'énergie: les efforts des Français ont bien une incidence

La baisse de la consommation d'électricité se poursuit en France. Après l'industrie en octobre, elle concerne désormais tous les secteurs.

La tendance à la baisse de la consommation d'électricité se poursuit en France malgré le froid. Selon les dernières données publiées par RTE, la consommation électrique française a reculé de 9,7% la semaine dernière par rapport à la moyenne des années précédentes hors crise sanitaire (2014-2019) sur la même période. Tout près des 10% ! 

Ces chiffres confirment "l'effet réel des actions de sobriété engagées par les particuliers et les entreprises", alors même que "les températures se sont situées significativement en-dessous des normales de saison" la semaine passée, contrairement aux semaines précédentes où les températures plus douces "avaient réduit les besoins d'électricité pour le chauffage".

Si, au début de l'automne, la baisse de la consommation électrique se concentrait essentiellement dans l'industrie, elle concerne désormais tous les secteurs, à savoir aussi le résidentiel et les services.

La tendance est encore plus favorable sur le gaz

La consommation de gaz a baissé de 10,5% depuis le 1er août en données corrigées du climat en France.

La baisse observée résulte à la fois d'une moindre consommation de gaz des grands industriels (-22,1%). La chimie, le raffinage/pétrochimie, l'agro-alimentaire (-17%) et la métallurgie (-27%) sont les secteurs qui ont "le plus contribué" à la baisse de la consommation industrielle. La hausse des prix a en effet poussé à des baisses de production voire à l’arrêt de certains sites. Résidentiel sage aussi.  

La baisse aurait même atteint 17% sans la hausse très importante (+43,5%) de la consommation des centrales électriques au gaz "très sollicitées pour pallier les indisponibilités du parc nucléaire.

Emmanuel Lechypre