RMC
Exclusivité

Prix de l'énergie: Bruno Le Maire annonce la prolongation du "guichet électricité" pour les artisans

Invité exceptionnel d'"Apolline Matin" ce jeudi sur RMC et RMC Story, Bruno Le Maire a annoncé la prolongation à partir du 1er janvier 2023 du "guichet" pour les artisans sur les prix de l'énergie.

Des aides pour les artisans, et notamment les boulangers, qui crient leur désespoir face à la hausse des prix de l'énergie. Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, a annoncé ce jeudi dans "Apolline Matin", sur RMC et RMC Story, la prolongation en 2023 du "guichet" pour les demandes d'aides, en plus de "l'amortisseur" de 20%.

"Nous avons entendu le cri d’inquiétude des boulangers, explique Bruno Le Maire. Nous les avons reçus à plusieurs reprises. Nous avons vu que la situation n’était pas tenable pour aller plus loin et qu’il fallait aller plus loin. Ça vaut aussi pour les bouchers et un certain nombre de PME. Je comprends cette inquiétude, cette angoisse de tous les artisans. Ils se disent qu’ils ne vont pas pouvoir payer. La première chose, c’est de leur dire qu’ils vont avoir 20% de moins sur cette facture. Il y aura un amortisseur. A partir du 1er janvier, sur toutes les factures, il y aura 20% de moins. C’est pour toutes les entreprises de moins de 250 salariés. Pour répondre à l’inquiétude, il y aura cet amortisseur de 20% et nous maintiendrons au 1er janvier 2023 le guichet électricité dont bénéficient aujourd’hui les PME. Il devait être supprimé mais il sera maintenu pour alléger un peu plus la facture des artisans et toutes les PME qui consomment beaucoup d’électricité. Cela représentera un allègement de la facture jusqu’à 35%."

"Un effort considérable"

Concrètement, sur une facture qui passerait de 1.000 euros à 4.000 euros, la facture baisserait à 2.600 euros selon Bruno Le Maire.

"Si l'artisan a une facture de 4.000 euros, alors qu’il était à 1.000 euros, le fournisseur d’énergie va indiquer qu’en fait c’est sans doute autour de 3.200 euros, c’est-à-dire 20% en moins. Le boulanger va dire que c’est toujours au-dessus de 3% de son chiffre d’affaires, qu’il n’arrive toujours pas à faire face, alors il va déclarer sa facture au guichet, de manière très simple. Et sa facture sera ramenée à 2.600 euros, 35% de moins. C’est toujours plus que les 1.000 euros de cette année, mais c’est un effort considérable. Cela permettra d’alléger la facture jusqu’à 35%."

Bruno Le Maire promet de "ne laisser tomber personne face à l'inflation" et qu'il n'y aura "pas d'hécatombe" pour les boulangeries. Il a également annoncé la mise en place "dans chaque département, d'un accompagnement personnalisé des entrepreneurs qui ont des difficultés", avec un numéro vert: 0 806 000 245. Bercy s'engagera pour les entreprises qui ont "des dettes d'Urssaf, des problèmes de trésorerie", alors qu'elles avaient de "belles perspectives". "Ça pourra être un étalement de la dette sociale, un soutien de trésorerie: il y aura un soutien pour chaque entreprise", ajoute Bruno Le Maire.

LP