RMC

Déclarations de revenus: des centaines de milliers de contribuables victimes d'un bug informatique

INFORMATION RMC - Des centaines de milliers de contribuables ont été victimes d’un bug informatique. En cause: une série d'incidents techniques dans un contexte sanitaire difficile.

Des centaines de milliers de contribuables ont été victimes d’un bug informatique: leur déclaration de revenus n’a pas été traitée par les services fiscaux.

Concrètement, il y a deux façons de déclarer ses revenus. Soit on passe par le site impots.gouv.fr ; soit on passe par un logiciel spécial utilisé par la plupart des cabinets d’experts comptables, un logiciel EDI.

Problème: des centaines de milliers de déclarations passées par ce logiciel n’ont pas été traitées comme prévu cet été.

Comme Camille, kinésithérapeute: elle s’en est rendue compte quand elle est devenue maman et qu'elle a voulu changer son taux de prélèvement à la source. 

"Mon comptable m'a assuré que cette déclaration avait bien été faite en juin. Mais les impôts ne l'ont pas traitée. Je suis censée payer moins d'impôts, avec une part supplémentaire et ce n'est pas le cas. Si je n'étais pas allée sur le site des impôts pour changer mon taux de prélèvement, je n'aurai jamais été au courant" dénonce-t-elle. 

Pour d’autres contribuables comme Bastien, podologue, qui nous alerté sur l'adresse rmcpourvous@rmc.fr, les conséquences sont encore plus lourdes: il attend un remboursement de quelques milliers d'euros de la part du Trésor public. 

"Je comptais grandement sur ce remboursement: ils me doivent 9000 euros. Malheureusement, pour le moment, je n'ai pas eu un seul acompte. Comme beaucoup de professions libérales, j'ai été un peu chatouillé par l'effet du Covid, il y a eu une forte répercussion sur nos activités, et je comptais sur ce virement, début août, pour me refaire une trésorerie. La situation est compliquée. On essaie d'être de bon contribuable et on aimerait bien que l'exigence soit des deux côtés" désespère-t-il.

Les contribuables concernés sont surtout des artisans, des commerçants, des agriculteurs.

"Chez nous, tous les clients sont concernés: on a donc 60.000 clients au sein du groupe qui sont bloqués, dénonce David Mulé, expert-comptable à la COGEP Orléans.

Ils auraient dû recevoir leurs virements le 20 juillet, ils ne l'ont pas reçu et pire encore, la modification de leurs taux de prélèvement ne pourra pas être faite avant fin novembre. Certains déclarations, 10% environ, seront traitées en décembre, ce qui va provoquer un décalage de trésorerie assez important et l'administration a dû mal à répondre à nos sollicitations".

Contactée, la Direction Générale des Finances publiques admet ce "bug" et parle d’environ un million de foyers fiscaux concernés sur 38 millions. Un problème qui serait lié à une série d'incidents techniques notamment un incendie sur un des sites des impôts. 

La DGFIP qui promet un retour à la normale à partir de début octobre et jusqu’à mi-décembre pour certaines déclarations.

"RMC S'ENGAGE POUR VOUS"

Tous les matins, à 6h50, Marie Dupin et la rédaction de RMC trouvent des solutions aux questions et problèmes du quotidien des auditeurs.

Pour contacter la rédaction: rmcpourvous@rmc.fr

Marie Dupin et Anne-Lyvia Tollinchi (avec X.A.)