RMC

Grève des contrôleurs aérien vendredi: l'administration demande d'annuler un vol sur deux

Air France (illustration)

Air France (illustration) - AFP

Le syndicat national des contrôleurs du trafic aérien a déposé un préavis de grève pour la journée de vendredi. Une grève qui va perturber le trafic aérien. La direction générale de l'Aviation civile a appelé les voyageurs à reporter leur voyage si possible.

La direction générale de l'Aviation civile (DGAC) française a demandé mardi aux compagnies aériennes de renoncer à un vol sur deux vendredi, à la suite d'un préavis de grève d'un syndicat de contrôleurs aériens.

Ce préavis a été lancé par le SNCTA, le syndicat national des contrôleurs du trafic aérien, syndicat majoritaire, a précisé dans un communiqué l'administration, exhortant les compagnies à "réduire leur programme de vols de 50% pour cette journée du vendredi 16 septembre en France métropolitaine et Outre-mer".

Malgré la mise en place d'un service minimum et la réduction préventive du trafic demandée, "des annulations de vols et des retards significatifs sont à prévoir sur l'ensemble du territoire", a prévenu la DGAC. Elle a donc invité "les passagers qui le peuvent à reporter leur voyage et à s'informer auprès de leur compagnie aérienne pour connaître l'état de leur vol".

Des répercussions à l'échelle européenne

Cette grève pourrait avoir aussi des répercussions sur l'ensemble du trafic aérien européen. L'administration a indiqué travailler "avec le gestionnaire du réseau européen (Eurocontrol) afin de proposer aux compagnies aériennes des mesures de contournement de l'espace aérien national".

Le SNCTA, syndicat majoritaire chez les contrôleurs aériens, a souligné pour sa part avoir décidé de ce mouvement pour manifester son inquiétude "au sujet du niveau actuel de l'inflation ainsi que des recrutements à venir". "Alors que le projet de loi de finances 2023, en cours d'élaboration, arrive devant le Parlement en octobre, l'absence de garanties de la DGAC et des pouvoirs publics est inacceptable", a ajouté le syndicat, dans un communiqué publié sur son site internet.

La rédaction avec AFP