RMC

Jugeant qu'il gagne assez, il a rendu ses allocations familiales à la CAF: "Je bénéficie déjà du système"

-

- - AFP

Le gouvernement envisage de supprimer les allocations familiales pour les ménages les plus aisés. Logique selon Hubert, chef d'entreprise en Gironde, qui a déjà décidé de ne pas toucher aux 117 euros que lui versent la CAF.

Hubert a 46 ans, il est chef d'entreprise en Gironde. Il a décidé de rendre à la CAF les 117 euros auxquels il avait droit en tant que parent d'un enfant. Il estime "indécent" de toucher une telle aide alors que son niveau de vie lui permet de vivre sans.

"Avec ma femme, il y a 7 ans, on a commencé à voir arriver sur notre compte une somme de 117 euros. On a demandé si c'était sous condition de ressources, et pas du tout, c'était pour tout le monde. On a trouvé ça complètement indécent, alors qu'on a un train de vie qui est 5 ou 6 fois supérieur à n'importe quelle personne qui a un enfant mais qui est au Smic.

On a donc renvoyé un courrier en disant qu'on ne voulait pas toucher ces allocations, d'autant qu'ils s'étaient peut être trompés parce que mon 2e enfant n'était pas rattaché à mon foyer fiscal. Ce à quoi la CAF a répondu: "vous ne pouvez pas". Donc on a fait opposition au virement. C'est totalement illogique que quelqu'un qui gagne 900 euros par mois touche la même chose que quelqu'un qui en gagne 5000. C'est tout sauf juste. Si les allocations familiales étaient assujetties aux revenus, ce serait du social. Vous gagnez 5000 euros par mois? Vous avez le droit à 30 euros. Vous vous gagnez 900? Vous avez le droit à 200. Ce serait intelligent.

"Qui, quand il gagne 6500 euros par mois, a besoin de 117 euros pour son gamin?"

Franchement, 30 euros par mois ça me ferait juste rire. Qui, quand il gagne 6500 euros par mois, a besoin de 117 euros pour son gamin? Il faut arrêter de se raconter des conneries. Quand on va chez le médecin, on en bénéficie. Quand on gagne 10.000 euros par mois on est remboursé comme les personnes qui en gagnent 900. Ce n'est pas logique non plus. Un jour où l'autre il faudra s'y attaquer à ça aussi.

J'ai l'impression de bénéficier tous les jours de ce que je reverse à la société. J'envoie ma fille à l'école publique. Je roule sur des routes en bon état. Quand je vais chez le médecin je suis bien soigné. J'ai eu un gros accident domestique cet été, j'ai failli y laisser la vie. Je suis arrivé aux urgences et je n'ai pas déboursé un centime. J'ai été pris en charge comme un smicard, comme n'importe qui. Je fais partie d'un système et j'en récolte les fruits.

"Ceux qui ne veulent pas faire partie de l'effort national, ils n'ont qu'à partir"

Je suis peut-être un ovni en France. J'ai entendu des gens regretter qu'ils paient tout plein pot en gagnant 8000 euros par mois. La vie doit être vachement dure… Qu'elles fassent l'essai: tu ne paies rien plein pot mais pendant six mois tu essaies de vivre avec 1000 euros par mois.

Pour moi, le social, ça va au-delà de donner et recevoir à égalité. Il faut aussi prendre en compte que quand on a un certain niveau de vie, et bien oui, on fait plus d'efforts que les autres. Ceux qui ne veulent pas faire partie de l'effort national, ils n'ont qu'à partir en Belgique ou en Portugal. S'ils considèrent qu'ils donnent trop par rapport à ce qu'ils gagnent… Moi je considère que la France fonctionne comme ça. Je fais partie du système, j'en profite. J'en profite moins que les autres mais si je ne suis pas content je m'en vais".

Pour ne pas toucher les allocations familiales, "il suffit d'envoyer une lettre"

Contactée, la CAF de Gironde indique qu'il est en fait tout à fait possible de refuser de toucher les allocations familiales: "Il suffit d'envoyer une lettre et la demande est prise compte". Par ailleurs, la CAF de Gironde fait savoir qu'il est possible de partager les allocations dans le cas où un ou plusieurs enfants sont en garde-partagée entre les parents. Dans ce cas-là, la somme correspondant à la garde d'un enfant et à une partie de la garde d'un 2e, compte-tenu des revenus indiqués par Hubert, "peut tourner autour de 100 euros", conclut la CAF de Gironde. Mais quoi qu'il arrive, pour toucher ces allocations, "il a dû se déclarer, c'est bien qu'à un moment donné il y a eu une démarche volontaire".

Propos recueillis par Antoine Maes