RMC

La prime de Noël bientôt versée à 2,3 millions de ménages modestes

Le montant de la prime de Noel va rester inchangé.

Le montant de la prime de Noel va rester inchangé. - Frederik Florin - AFP

D'ici le 15 décembre, près de 2,3 millions de ménages modestes vont recevoir une aide: la prime de Noël. Le montant de cet aide est toujours la même depuis 15 ans.

La prime de Noël, un "coup de pouce" avant les fêtes de fin d'année d'un montant inchangé depuis 13 ans, sera versée le 15 décembre à "2,3 millions de ménages aux revenus modestes", a indiqué vendredi le ministère des Solidarités.

Mise en place par le gouvernement de Lionel Jospin en 1998, cette aide d'au moins 152,45 euros est accordée aux bénéficiaires de certains minima sociaux, comme le revenu de solidarité active (RSA), l'allocation de solidarité spécifique (ASS) et l'allocation équivalent retraite (AER), a précisé le ministère dans un communiqué.

Cette prime sera versée automatiquement le 15 décembre, sans que les bénéficiaires n'aient de démarches à effectuer.

"Attribuée à plus de 2,3 millions de ménages, la prime de Noël représente un coup de pouce pour les ménages les plus fragiles avant les fêtes de fin d'année", souligne le ministère.

Elle "traduit l'engagement du gouvernement à soutenir le pouvoir d'achat des foyers aux revenus modestes".

Jusqu'à 335,39 euros

Son montant sera forfaitaire pour les bénéficiaires de l'ASS et de l'AER, tandis qu'il variera en fonction de la composition des foyers pour les bénéficiaires du RSA. Comme depuis 2009, le montant de cette prime de Noël sera de 152,45 euros pour une personne seule, 228,67 euros pour un foyer de deux personnes (couple sans enfant, adulte isolé avec un enfant) et 274,41 euros pour trois personnes (couple avec un enfant, adulte isolé avec deux enfants).

À partir de quatre personnes, le montant de la prime est plus élevée pour un foyer monoparental (335,39 euros) que pour un couple avec deux enfants (320,14 euros) et la prime est complétée de 60,98 euros par enfant supplémentaire.

Ce dispositif s'ajoute à l'aide exceptionnelle de solidarité de 100 euros, plus 50 euros par enfants à charge, versée en septembre aux bénéficiaires des minima sociaux.

La rédaction avec AFP