RMC

Les Français sont-ils vraiment prêts à passer à la voiture électrique?

Le gouvernement va annoncer une nouvelle aide pour inciter les Français à se convertir à l'électrique. Et surtout, la possibilité de louer, sur une longue durée, des véhicules pour 100 euros par mois. Suffisant pour convaincre les Français?

En visite au Mondial de l'auto à Paris ce lundi, le président Emmanuel Macron doit annoncer une nouvelle aide pour inciter les français à se convertir à l'électrique, des véhicules qui restent trop chers pour beaucoup. Le gouvernement veut proposer dès l'année prochaine un leasing automobile, une location longue durée, à 100 euros par mois pour une voiture électrique. Est-ce que cette aide peut motiver des automobilistes à passer à l'électrique ? Pour beaucoup, c'est non.

“Financièrement, c’est un peu compliqué de sortir 100 euros par mois. Je n'investirai pas, en tout cas, dans du leasing. Il y a beaucoup de contraintes dans la location longue durée. On est obligé de garder le véhicule, de ne pas faire trop de kilomètres avec. C’est une charge permanente”, estiment quelques personnes interrogées.

Julie, maman de deux enfants, n'est pas du même avis. A 100 euros par mois pour un véhicule électrique, elle se penchera sur la question si elle est éligible à cette aide. “Ce n’est pas cher, je trouve, pour une voiture. Si l’électrique devient plus accessible, c’est quelque chose qu’on fera plus facilement bien sûr”, assure-t-elle.

Car aujourd'hui, il faut débourser minimum 20.000 euros pour acheter une voiture électrique. Stéphane Priami, directeur général du Crédit Agricole Consumer Finance, a trouvé la formule. Il lance, en parallèle du gouvernement, une location longue durée à 100 euros par mois.

“Il faut trouver une formule qui permette de limiter le prix pour que tout le monde puisse y accéder. La mobilité verte, ça concerne tout le monde. Et donc cette idée de 100 euros, c’est un peu une espèce de frontière qui nous paraît intéressante. Ça va permettre à tous les ménages d'y accéder, de changer leur véhicule d’une manière économiquement viable pour eux”, détaille-t-il.

L'autonomie, un vrai problème?

Parmi les principales réticences qui existent encore aujourd’hui pour le passage à l’électrique, il y a donc le prix mais aussi l’autonomie des batteries. C’est d’ailleurs ce que craint Samuel, auditeur de RMC. “On avait beaucoup réfléchi à prendre un véhicule électrique parce qu’on a changé le véhicule de ma femme l’année dernière, et on a opté pour un essence. Un véhicule électrique, quand on nous parle de 400 km d’autonomie, c’est vraiment dans des conditions optimales. Sur des circuits fermés, où il n’y a pas de vent, pas de côtes, la température à 20 degrés...”, assure-t-il.

Une affirmation que contredit de son côté Alex, qui a acheté un modèle électrique il y a environ un an.

“J’ai acheté une Tesla à 39.000 euros avec l’aide de l’Etat de 6.000 euros. J’en suis ravi. J’ai 450 kilomètres d’autonomie réels. Je la charge à la maison et ça me coûte environ 10 euros de recharge pour 450 kilomètres. Après, quand je pars un peu plus loin, sur les chargeurs d’autoroute, ça coûte un peu plus cher bien sûr, mais c’est juste quand je pars en vacances”, explique-t-il.

Du côté du gouvernement, on estime que cette mesure pour le leasing permettra de financer 100.000 véhicules électriques par an.

Léna Marjak avec Guillaumes Descours