RMC

Les voitures électriques sont-elles vraiment moins polluantes que les thermiques?

L'Agence de la transition écologique a rendu un avis sur la voiture électrique, ce mercredi. Elle affirme que cette dernière est moins polluante et moins chère qu'un véhicule thermique, si elle est dotée d'une batterie d'environ 60 kWh ou moins.

L'Agence de la transition écologique, l'Ademe, a publié mercredi son avis sur la voiture électrique. Le constat est sans appel: "Sur l’ensemble de sa durée de vie, une voiture électrique roulant en France a un impact carbone 2 à 3 fois inférieur à celui d’un modèle similaire thermique, à condition que sa batterie soit de capacité raisonnable (< 60 kWh)". C'est l'équivalent d'une Peugeot e-208 ou une Renault Mégane au maximum, avec des autonomies de 400 kilomètres environ. L'électrique, c'est bien pour les trajets domicile-travail.

Le véhicule électrique est moins cher

D'un point de vue économique, c'est avantageux aussi. Sur sa durée de vie, le coût complet d'un véhicule électrique acheté neuf, doté d'une batterie d'environ 60 kWh, est inférieur à celui d'un véhicule thermique comparable "dès aujourd'hui", malgré un coût supérieur à l'achat.  

Parcourir 300 kilomètres coûte environ 10 euros à l'heure actuelle avec une charge à domicile, et 40 euros en charge rapide (pour 30 euros environ avec un moteur thermique). Le calcul est défavorable aux électriques plus puissantes, berlines, sportives ou SUV, qui consomment plus. 

En revanche, des baisses de coût des batteries ne sont pas prévues, dit l'Ademe, à cause de l'augmentation actuelle du prix des matières premières.

Mieux vaut recharger la nuit

La priorité est de continuer à déployer des bornes de recharge (moins de 67.000 points ouverts au public fin juillet, avec une augmentation de 49% en un an), de moyenne puissance, et de recharger plutôt la nuit, pour ne pas en demander trop au réseau électrique.

Emmanuel Lechypre