RMC

Percée du RN: Caron juge Macron "entièrement responsable" et tacle la "promotion d'un parti unique"

Dans "Les Grandes Gueules" ce mercredi sur RMC, le nouveau député Aymeric Caron (LFI) a lancé un coup de gueule contre les membres de la majorité, qui renvoient dos-à-dos RN et Nupes.

Si l'on ne compte pas la Nupes, l'alliance de la gauche aux législatives, le RN est le parti d'opposition ayant envoyé le plus de députés à l'Assemblée nationale lors des élections de dimanche. Avec 89 élus RN, LFI se retrouve juste derrière avec 80 députés. Une percée historique dont Aymeric Caron estime qu'Emmanuel Macron est le principal "responsable", ayant des consignes très confuses pour le second tour concernant le RN, n'appelant pas à faire barrage à l'extrême droite.

"C'était très compliqué d'envisager un tel scénario. C'était quelque chose d'inattendu. Emmanuel Macron a favorisé cette situation. Son bilan dans son soi-disant combat face à l'extrême-droite est terrible. Il est entièrement responsable de cette situation que personne n'avait osé imaginer", tacle l'ancien chroniqueur de Laurent Ruquier dans "Les Grandes Gueules" ce mercredi sur RMC et RMC Story.

"Quand ils refusent de dire que le RN ne doit pas passer, c'est une responsabilité énorme... Oser avoir cette attitude alors même qu'on a été élu grâce à des voix qui n'ont aucune sympathie pour son programme, mais seulement pour faire barrage au FN, c'est une honte absolue", poursuit-il.

"Vous vous rendez compte de ce qui est en train de se passer? L'autoritarisme... Ils sont en train de promouvoir le parti unique"

Aymeric Caron s'est également montré très véhément face aux personnalités de la majorité présidentielle qui renvoient dos à dos le RN et la Nupes, et qui jugent ces formations anti-républicaines.

"Qu'on ose faire ces comparaisons, prendre un mouvement républicain, humaniste comme La France insoumise, pour aller prétendre que ce serait un danger pour la démocratie si nous arrivions au pouvoir est absolument scandaleux. Et c'est justement ce qui permet au RN d'être si haut. Finalement, ils disent: 'Il n'y a que nous qui représentons aujourd'hui la parole juste et autorisée'. Vous vous rendez compte de ce qui est en train de se passer? L'autoritarisme... Ils sont en train de promouvoir le parti unique. Ça peut dériver. Attention, ce qui est en train de se passer est gravissime. Renvoyer dos à dos des extrémistes de droite et des démocrates progressistes et dire que nous sommes des ennemis du pays, c'est gravissime."
J.A.