RMC

Plus d'un cadre sur trois a du mal à avancer ses frais professionnels

Une étude Ifop/Mooncard que RMC s'est procuré montre que plus d'un cadre sur trois éprouve des difficultés financières à avancer ses frais professionnels.

L'inflation galopante touche les cadres. 36% des cadres affirment éprouver des difficultés financières à avancer leurs frais professionnels, notamment à cause des carburants dont les prix se sont envolés, d'après une étude Ifop/Mooncard (un spécialiste des notes de frais).

Ces frais sont remboursés par les entreprises avec plusieurs semaines voire parfois plusieurs mois de différé. Les plus en difficultés sont les jeunes (42% des moins de 35 ans éprouvent des difficultés contre 32% des plus de 50 ans) et les femmes cadres (44% contre 33% des hommes).

Cette différence s'explique par les écarts de salaires qui persistent dans les entreprises. Les cadres de province (40%) sont aussi fortement impacés à l'opposée de ceux la région parisienne (25%).

Des systèmes de notes de frais dissuasifs

Autre frein à ces remboursements, les systèmes de notes de frais. En effet, outre l'avance des frais, ces systèmes de saisies sont souvent complexes et dissuasifs pour les salariés.

Ainsi près d'un cadre sur deux (46%) a déjà renoncé à se faire rembourser des dépenses professionnelles et 16% précisent même le faire souvent. Ce qui dans le contexte inflationniste est susceptible de plomber encore davantage le pouvoir d'achat.

Emmanuel Lechypre (avec MM)