RMC

Âge pivot, pensions de réversion... ce que contient vraiment la réforme des retraites présentée en conseil des ministres le 24 janvier

Le gouvernement a fait peu voire pas de concession par rapport à ce qui avait été annoncé avant les fêtes de fin d'année et notamment sur l'âge pivot bien inscrit dans la réforme.

Après la quatrième journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites, l’intersyndicale a appelé jeudi soir à de nouvelles journées de manifestations contre la réforme des retraites les 14, 15 et 16 janvier.

Dans la nuit, on apprenait que la réforme serait scindée en deux projets de loi, qui seront présentés en Conseil des ministres le 24 janvier. L'un prévoit une règle obligeant à prévoir l'équilibre financier du système de retraite. Et le gouvernement n'a fait quasiment aucune concession : la plupart des mesures annoncées avant les fêtes sont contenues dans le texte.

À commencer par l'âge-pivot, appelé âge d'équilibre dans le texte et bien fixé à 64 ans. Il s'appliquera progressivement dès 2022 sauf si les partenaires sociaux, c'est-à-dire les syndicats et le patronat, trouvent une alternative avant. Sans surprise, le projet de loi reprend tout ce qui avait déjà été précédemment annoncé. Mise à part une petite nouveauté : les pensions de réversion seront versées dès 55 ans et pas à partir de 62 ans comme initialement prévu.

Nouvelle mobilisation nationale la semaine prochaine

Le texte est modifiable jusqu'au dernier moment, répète le gouvernement et les réunions de ce vendredi peuvent se lire comme une main tendue à la CFDT. Le premier syndicat de France est favorable à la réforme, mais refuse d'entendre parler d'un âge pivot. Son numéro 1, Laurent Berger souhaite remettre le sujet à plus tard, dans le cadre d'une conférence sur le financement du régime de retraite. 

Et c'est ce sujet qui sera débattu ce vendredi. Les autres syndicats, ceux-là opposés à la réforme, CGT et FO en tête, étaient réunis jeudi soir en intersyndicale. Ils ont décidé de la suite de la grève avec un nouveau temps fort la semaine prochaine, mardi mercredi ou jeudi, sans pour autant se mettre d'accord sur une date.

Victor Joanin avec Guillaume Descours