RMC

"C'est une mesure de justice": début du remboursement du trop-perçu de CSG pour 3,7 millions de retraités

Les petites retraites vont être remboursées du trop-perçu lié à la hausse de la CSG en 2019. Un remboursement prévu dans les jours qui viennent.

Le premier ministre évoque un "remboursement rétroactif" d'"en moyenne 150 euros" pour quelques 5 millions de personnes soit près de 3,7 millions de foyers fiscaux, quelques jours après le versement de leur pension de mai.

La hausse de la CSG a été annulée au 1er janvier pour les pensions inférieures à 2.000 euros, avait annoncé Emmanuel Macron en décembre pour répondre à la colère de gilets jaunes.

Mais les caisses de retraite n'avaient pas eu le temps de répercuter cette baisse. Du coup, de janvier à avril, les retraités concernés par l’annulation de la hausse de la CSG ont continué de la payer au taux de 8,3%, au lieu de 6,6%.

"Un remboursement sur la période du 1er janvier à fin avril de 144,40 euros"

Certaines caisses de retraites ont même déjà effectué leur remboursement. En ouvrant le courrier de sa caisse de retraite la semaine dernière, Gilbert Jérôme a eu une belle surprise: "J’ai reçu mon décompte du mois de mai sur lequel figure un remboursement sur la période du 1er janvier à fin avril: 144,40 euros".

Mais sa femme Jacqueline n'a elle pas encore tout reçu: "Pour l’instant je n’ai été remboursée que sur la partie de la retraite complémentaire. L’autre question c’est de savoir de combien je vais être remboursée par la retraite principale que je touche aujourd'hui".

"Ces mesures ne suffiront pas"

Un soulagement tout de même pour ce couple qui a payé près de 500 euros de CSG en plus l'an dernier: "C’est toujours une bonne chose. J’ai une retraite d’environ 1.900 euros. Je pense que c’est une mesure de justice que de rembourser cette hausse de CSG".

Pas de quoi les faire changer d'avis sur la politique d'Emmanuel Macron : "Ces mesures ne suffiront pas. On espérait que cette élection permette d’avancer. On est déçus. Il mérite bien son appellation de président des riches".

Reste une source d'inquiétude pour Gilbert et Jacqueline: vont-il réellement bénéficier de l'indexation des petites retraites sur le coût de la vie annoncée pour l'an prochain?

Anaïs Bouitcha (avec Caroline Petit)