RMC

Grève GRDF: un "geste" prévu pour les clients en difficulté à cause du mouvement

Les clients qui ont été dans une situation "compliquée" à cause de la grève chez GRDF pourront bénéficier d'un "geste" de l'entreprise (illustration)

Les clients qui ont été dans une situation "compliquée" à cause de la grève chez GRDF pourront bénéficier d'un "geste" de l'entreprise (illustration) - AFP

Le mouvement de grève à GRDF, qui a duré six semaines, est terminé depuis un accord signé le 20 décembre. Le gestionnaire a annoncé qu'il allait faire un geste en faveur d'un peu moins de 5.000 clients qui se sont trouvés "dans une situation compliquée".

GRDF, le gestionnaire du réseau de gaz en France, prévoit de faire un geste en faveur des clients qui ont été pénalisés par le mouvement de grève qui a secoué l'entreprise pendant six semaines.

Le mouvement, d'ampleur national et qui a surpris l'entreprise par sa radicalité, a été très suivi en Île-de-France où les grévistes ont bloqué des sites à l'appel du syndicat CGT. Il s'est traduit par des délais de mise en service du gaz gênants pour des clients qui emménageaient en plein hiver, ou des coupures ponctuelles à Neuilly-sur-Seine, ou encore Perpignan.

"On sera sans doute amenés à faire un geste pour certains", a indiqué la directrice générale de GRDF, Laurence Poirier-Dietz, devant l'association des journalistes économiques et financiers (Ajef).

Moins de 5.000 clients, tous en Île-de-France

Elle a précisé que cela concernait "moins de 5.000 clients", tous situés en Île-de-France et qui devront se manifester auprès de l'entreprise dès lors qu'ils se sont trouvés "dans une situation compliquée". Ce geste, d'un montant non précisé, prendra la forme d'un versement bancaire.

La direction de GRDF et la CGT ont signé, ce mardi, un protocole de fin de conflit mettant un terme à la grève.

"Ce protocole de fin de conflit permet d'assurer un retour progressif à la normale du fonctionnement de l'entreprise, au service de ses clients", a commenté GRDF, le gestionnaire du réseau de gaz en France.

Des primes d'au moins 200 euros bruts mensuels en plus

L'accord inclut le versement mensuel en 2023 d'une prime exceptionnelle d'au moins 50 euros brut et pouvant atteindre 87 euros pour les plus bas salaires. Cette prime complétera les dispositions actées cet automne dans les accords de branche et d'entreprise, pour atteindre un total d'au moins 200 euros bruts mensuels, ont précisé les signataires.

La direction de GRDF avait signé en novembre un accord salarial avec trois syndicats (CFDT, CFE-Energie, FO) prévoyant 2,3% d'augmentation, en complément d'une augmentation du salaire national de base (SNB) obtenue au niveau de la branche. Mais la CGT, majoritaire dans l'entreprise de près de 12.000 salariés avec 48% des voix, demandait 2,3% supplémentaires.

AB avec AFP