RMC

Réforme des retraites: quelles grandes manifestations ont fait plier le gouvernement dans le passé?

Des centaines de milliers de manifestants sont attendus ce jeudi dans toute la France. Ce qui est loin d'être une première dans l’histoire des grandes mobilisations contre les réformes des retraites.

C’est une histoire longue et agitée. Le mouvement qui commence ce jeudi est au moins le huitième depuis 30 ans, contre les différentes réformes des retraites: 1993, 1995, 2003, 2007, 2010, 2014, 2019 et 2023. Trente ans de grèves et de manifestations, avec généralement la fonction publique en première ligne.

  • Les grandes grèves de 1995

Les manifestations contre le "plan Juppé" qui prévoyait d’aligner le régime des fonctionnaires sur celui du privé ont été massives. C'est-à dire passer de 37 ans et demi à 40 ans de carrière pour avoir une retraite à taux plein. Cela concernait aussi les entreprises publiques dont la SNCF et la RATP et conséquence immédiate: un blocage complet des transports en commun qui a duré trois semaines en plein hiver. Les gens allaient travailler à pied ou en stop. Le 12 décembre, un million de personnes ont manifesté et quelques jours après, le gouvernement a reculé et abandonné cette réforme.

  • En 2003: la réforme Fillon

Rebelote. La réforme Fillon prévoyait de nouveau d’aligner la fonction publique sur le privé mais en passant de 40 ans à 41 ans de cotisation. Elle provoque de nouveau des grèves et des manifestations. Plus d’un million de personnes dans les rues le 13 mai 2003.

Finalement, après une dernière nuit de négociation extrêmement tendue, un accord est passé avec la CFDT de François Chérèque et la loi est adoptée. C’est de ce jour-là que date le divorce entre la CFDT et les autres syndicats.

  • D'autres réformes toutes votées plus ou moins dans la douleur

La réforme des régimes spéciaux en 2007 a conduit notamment à 15 jours de grèves à la SNCF.

En 2010, le passage de l'âge de départ de 60 à 62 ans avec un nombre d'annuités requises désormais de 41 ans et demi. La pilule est dure à avaler et Eric Woerth peut se vanter d’avoir été l’un des ministres qui a mis le plus de monde dans la rue puisque l’on a compté au moins dix grandes manifestations avec à chaque fois plus de 500.000 personnes. Avec un pic au-dessus du million le 12 octobre 2010. Les syndicats revendiquent même plus de trois millions de manifestants dans toute la France. C’est probablement la plus grande de toutes les manifestations sur les retraites.

Les grèves touchent surtout le secteur de l'énergie. Les raffineries sont bloquées, comme les dépôts d’essence et les terminaux portuaires. Les stations-service sont vite à sec. Mais le gouvernement ne bouge pas et la loi finit par être adoptée.

Une seule réforme enterrée, pas des records dans la rue

Au bout du compte, les grèves et les manifestations n’ont pas souvent fait reculer le gouvernement. Sur les huit dernières réformes, une seule a donc été enterrée. Celle de 1995. Toutes les autres ont fini par être appliquées, malgré parfois de très longues contestations.

Est-ce que ces manifestations contre les réformes des retraites sont celles qui mobilisent le plus de monde? Elles font partie des plus grands rassemblements connus, avec plusieurs fois plus d’un million de manifestants dans toute la France. Mais ce ne sont pas des records.

Les plus grandes manifs en France ont été celles qui ont concerné l’école. Un million de personnes en un seul cortège pour l'école libre en 1984 à Versailles. Dix ans plus tard, en 1994, de nouveau 1 million de personnes à Paris, au contraire contre l’école privée et pour la laïcité.

On a connu aussi d'immenses cortèges contre le mariage pour tous en 2013. Mais la plus grande manifestation de l’histoire de France, c'était contre le terrorisme, c’est celle qui a suivi les attentats contre Charlie Hebdo et l’hyper-cacher en janvier 2015. Deux millions de personnes à Paris et quatre dans toute la France.

Nicolas Poincaré (édité par J.A.)