RMC

Retraites: une première grande manifestation contre la réforme dès le 19 janvier?

La présentation de la réforme des retraites, c'est pour ce mardi (17h30). En coulisses, les syndicats se préparent aussi pour la riposte avec une réunion ce mardi soir des huit principaux syndicats, au cours de laquelle ils vont notamment décider d'une date de mobilisation.

Les opposants à la réforme des retraites sont d’ores et déjà sur le pied de guerre. Dans la foulée des annonces d'Élisabeth Borne ce mardi soir, les chefs des huit principaux syndicats se réuniront à la Bourse du travail, à Paris, à 19h, pour préparer la riposte.

Le directeur général de la CGT, Philippe Martinez, a prévenu lundi soir sur France Info que "ce projet de réforme vient au moment où il y a un très fort mécontentement autour du pouvoir d'achat et des salaires". "C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase sur un sujet qui va toucher tout le monde", a-t-il prévenu.

C'est la première fois depuis 2010 qu'une telle unité syndicale a lieu. Ce qui fait dire aux responsables syndicaux que la mobilisation sera massive. La réunion ne devrait pas durer jusqu’au petit matin. Une fois n'est pas coutume, il ne faut pas s'attendre à une intersyndicale qui durera toute la soirée. Les numéros 1 des syndicats veulent en sortir avant 20h, pour que leur opposition unanime à la réforme soit relayée dans le journal de 20h avec Élisabeth Borne, qui sera très regardée.

Les militants dans les starting-blocks

Mais le vrai objectif de ce rendez-vous est double. D’abord maintenir leur unité, essentielle selon eux pour mobiliser au-delà des cercles militants. Et puis, il faut décider d'une première grande date de manifestation. Le jeudi 19 janvier est sur toutes les lèvres, car il permettrait de devancer la marche de La France insoumise, deux jours plus tard. Mais certains poussent pour le mardi 24, ce qui laisserait plus de temps pour construire un mouvement dur et durable.

Dans les locaux syndicaux, les militants sont dans les starting-blocks. Les préavis de grève sont déposés dans la fonction publique, chez Air France et la SNCF. Les agents RATP seront eux couverts par un préavis illimité qui avait été déposé en 2019, à l'époque de la mobilisation contre la précédente réforme des retraites.

Victor Joanin avec Guillaume Descours