RMC

Si Le Pen ou Mélenchon gagne la présidentielle, je quitte la France

Bulletins de vote (photo d’illustration)

Bulletins de vote (photo d’illustration) - Jean-Philippe Ksiazek - AFP

20% des Français se disent prêts à s'expatrier si le résultat de la présidentielle ne leur convenait pas, selon un sondage Yougov pour le réseau de déménagement Démépool. Les plus déterminés? Les 25-34 ans et les 45-54 ans. Jérôme, Landais de 28 ans qui vient de créer son entreprise, envisage de quitter l'Hexagone en cas de victoire de Jean-Luc Mélenchon ou de Marine Le Pen le 7 mai. Il explique pourquoi sur RMC.fr.

Jérôme, 28 ans, chef d'entreprise à Mont-de-Marsan, dans les Landes. Il a créé son entreprise en octobre. Il commercialise des produits alimentaires et boissons traditionnelles d'Amérique du Sud.

"Si Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon est élu président de la République, je quitte la France. La candidate du Front national veut sortir de l'euro et taxer davantage les produits importés. Or, je me fournis en Espagne pour les produits que je vends, et pour moi l'Union européenne est une bonne chose. Si on ferme les frontières, les taxes sur les produits importés vont doubler, entraînant une hausse des prix. Le client va être le premier impacté, et ensuite ce seront les entreprises qui devront fermer, entraînant une hausse du chômage.

"Avec Le Pen, les entreprises vont fermer"

Ce que je déteste chez Jean-Luc Mélenchon, c'est qu'il compare les grandes et les petites entreprises. Il fait des amalgames entre les patrons, sauf que je n'ai rien à voir avec le PDG de Coca Cola par exemple. Moi, je ne me verse pas de salaire et je suis obligé de faire de l'intérim pour gagner ma vie en parallèle. Si en plus on augmente les impôts sur les entreprises qui sont créatrices de richesses…

J'ai un Bac+6 en commerce international et j'ai eu du mal à trouver du boulot – on n'arrêtait pas de me dire que je n'avais pas assez d'expérience – c'est pour cela que j'ai monté mon entreprise. Aujourd'hui, je me dis que j'aurais mieux fait d'attendre et de persévérer pour trouver un poste salarié. Mais créer mon entreprise c'est mon rêve et je suis en train de le réaliser. Ce serait un gâchis d'arrêter maintenant.

"Mélenchon fait des amalgames entre grands et petits patrons"

Ma compagne, avec qui je suis pacsé, vient d'Amérique du Sud. Obtenir une carte de séjour c'est déjà compliqué, alors si Marine Le Pen passe… C'est pour toutes ces raisons que j'envisage un départ. Pourquoi pas en Amérique du Sud, même si la situation n'est pas trop reluisante là-bas non plus. Je pourrais plus facilement partir en Espagne, notamment à Barcelone, puisque j'ai la double nationalité française et espagnole. Mais je crains l'effet boule de neige, parce qu'une sortie de la France de l'euro pourrait donner des idées à d'autres pays.

"Je ne comprends pas comment on peut voter pour eux"

Je n'arrive pas à comprendre les gens qui veulent voter Mélenchon ou Le Pen quand je vois le pays qu'on a, notre potentiel, notre richesse intellectuelle…

Ma compagne, qui est originaire du Paraguay, ne comprend pas comment Marine Le Pen peut être en position d'arriver au second tour de la présidentielle. Surtout qu'en cas de duel avec Mélenchon, c'est elle qui l'emporterait, car je ne vois pas les électeurs de droite voter pour le candidat de la France insoumise."

Philippe Gril