RMC

"Il y a de l’excitation et un peu de nostalgie": les fans de Mario Kart impatients de retrouver le jeu qui sort sur mobile

Le mythique jeu de course de Nintendo sort sur mobile ce mercredi. Un moment très attendu par les fans dont certains ont précommandé le jeu, gratuit, depuis plusieurs semaines.

3, 2, 1, partez ! Le jeu Mario Kart ressort en version gratuite sur mobile. C’est la première fois depuis sa création que le jeu de course de Nintendo sort sur une autre plateforme qu’une console de la marque. Il est disponible dès ce mercredi sur l’Apple Store et sur Android. En plus des circuits emblématiques du jeu, il sera possible de faire la course dans les grandes métropoles du monde : Paris, New-York, Tokyo.

L'application est gratuite, mais il faut ensuite payer pour obtenir divers bonus. Des challenges régulièrement renouvelés seront aussi proposés, et un mode "en ligne" est au programme, pour affronter des joueurs du monde entier.

Adrien est dans les starting-blocks. Sur sa route, il évite bananes glissantes, carapaces de tortue, bombes à retardement. Pour ce grand fan de Mario Kart, hors de question de louper la sortie de la version mobile du jeu. Il a déjà précommandé l'application il y a trois semaines. 

"Il y a de l’excitation et surtout un peu de nostalgie. Et c’est ça qui est génial parce que c’est un jeu qui existe de 1992, moi la première fois que j’y ai joué, j’avais 10 ans. C’est un jeu que j’adore et maintenant qu’il est gratuit, sur mobile, je vais vouloir à chaque pose faire un petit circuit. C’est ça qui va être marrant", explique-t-il. 

Un large public touché

Les fans sont donc déjà conquis. Mais grâce à cette application, Nintendo veut surtout atteindre un public plus large, selon Julien Tellouck, spécialiste des jeux vidéo.

"Pour eux, c’est un gros coup parce que Nintendo va peut-être toucher un public qui n’a jamais touché à Mario Kart ou qui connaît Mario Kart, mais qui n’a pas les moyens de s’acheter une console. Donc je pense que le succès est quasiment assuré", affirme-t-il.

Seul bémol pour ce spécialiste : le format vertical du smartphone risque de déstabiliser les connaisseurs du jeu de course.

Camille Schmitt avec Guillaume Descours