RMC

Incendie dans le Var: la solidarité pour les sinistrés s'organise déjà

-

- - -

La solidarité s'organise après les incendies qui ont ravagé l'arrière-pays varois. Au menu, distribution de repas, de vêtements et recherche active des animaux égarés.

Face aux incendies qui touchent les habitants et vacanciers du département du Var depuis lundi dernier, de nombreux sinistrés se retrouvent dans le besoin. En tout, plus de 7000 personnes ont dû être évacuées, abandonnant leurs maisons. Certaines ont été complètement brûlées.

Alors pour venir en aide à ces personnes, la solidarité s'organise déjà. Aider autant que possible les sinistrés, c'est l'objectif des commerçants et restaurateurs de la ville de Cogolin. Depuis mardi, ils ont déjà distribué plus de 700 repas.

Un soutien qui s'exprime aussi à travers de multiples récoltes et distribution citoyennes de vêtements pour ces habitants et vacanciers qui ont dû quitter à la hâte leur logement.

>> A LIRE AUSSI - Mort d'une femme lors d'un stage de nathuropatie: en quoi consistent ces "stages de bien-être"?

À la recherche des chevaux égarés

De la générosité, il y en a également à destination des animaux. À quelques kilomètres de là, à Draguignan, avec l'aide de la mairie, un centre équestre accueille une vingtaine de chevaux rescapés de l'incendie. Des habitants se relaient aussi pour tenter de retrouver ceux qui se sont égarés. Une aide et des collectes qui vont se poursuivre. D'ici quelques jours des appels aux dons de mobilier et d'électroménager vont être lancées. De quoi meubler les sinistrés qui auront retrouvé un toit.

Après cinq jours de lutte acharnée des pompiers contre le pire incendie de l'année en France, qui a fait deux morts, le feu est "fixé" mais pas "éteint", tandis que les secours craignent une reprise en raison de conditions météo défavorables.

Fixé veut dire que la tête du feu n'avance plus, mais il n'est pas éteint", a précisé le directeur du Service départemental d'incendie et de secours du Var, le colonel Eric Grohin, en ajoutant qu'un vent d'ouest est annoncé dans la journée.

>> A LIRE AUSSI - "On ne pouvait plus respirer, c'était apocalyptique": ces Varois ont refusé de quitter leur maison pour la protéger de l'incendie