RMC

EN VIDEO - Quand des écologistes proposent une séance de relaxation avant un conseil municipal près de Toulouse

Et visiblement, cette séance de relaxation express fonctionnerait et permettrait des débats apaisés.

Les élus Europe Ecologie-Les Verts offrent des scènes parfois cocasses en conseil municipal depuis la vague verte aux élections municipales il y a un an. La semaine dernière, c’est un élu Vert qui votait contre une subvention à un club de voile car la voile, ça pollue. avant, c'est les enfants de Poitiers qui ne devaient plus rêver d’avion. Sans oublier les arbres de Noël morts à Bordeaux.

Cette fois, direction la Haute-Garonne, dans la ville de Castanet-Tolosan, où les Verts ont la majorité depuis un an.

"Un petit temps de centrage"

Et voici comment s’est ouvert le dernier conseil municipal: "Afin de démarrer ce conseil municipal, je vous propose de prendre un petit temps de centrage", a invité Emilie Desmons-Costes, adjointe au maire déléguée à l'enfance, à la jeunesse et aux sports. Un temps de "centrage"…

Les connaisseurs auront compris: oui, les élus du conseil municipal se sont lancés dans un moment de méditation.

"Nous pouvons réajuster la façon dont nous sommes assis, mettre nos pieds à plat sur le sol et ce qui le souhaitent peuvent fermer les yeux et respirer en conscience" explique-t-elle.

Une méthode efficace?

Alors qu’est-ce que "respirer en conscience"? Et bien c’est comme respirer, sauf que tu sais que tu respires: "Je sais que j'inspire. J'expire et je sais que j'expire. Je vous remercie d'avoir accepté cette expérience, bonne séance", conclu Emilie Desmond, l'animatrice de la séance de relaxation, qui a été diffusée en direct sur Youtube.

Et visiblement ça marche: le conseil municipal n’a duré que deux heures, contre six lors de la dernière réunion avec de vives tensions.

Alors pourquoi pas des séances de méditation avec chaque réunion politique, au début du conseil des ministres? Ou bien à l’assemblée, que Richard Ferrand demande à tous les députés d’ouvrir leurs chakras avant de prendre la parole? C’est peut-être finalement ça l’avenir…

>> A LIRE AUSSI - Peut-on déjà se projeter vers les vacances d'été?

Charles Magnien