RMC

Kramatorsk: le bilan monte à 50 morts, Emmanuel Macron dénonce une attaque "abominable"

Une frappe de missile a touché ce vendredi des civils qui évacuaient la zone en gare de Kramatorsk, une ville de l'est de l'Ukraine.

Au moins 50 personnes, dont cinq enfants, ont été tuées vendredi dans l'attaque au missile sur la gare de Kramatorsk dans l'est de l'Ukraine, d'où se déroulaient des évacuations de civils, a annoncé le gouverneur de la région.

"Cinquante morts, dont cinq enfants. C'est le nombre des victimes à cette heure à la suite de la frappe des troupes d'occupation russes sur la gare de Kramatorsk", a écrit sur la messagerie Telegram Pavlo Kyrylenko, précisant que 98 blessés avaient été hospitalisés.

"Nous continuons à soutenir l'Ukraine sur les plans humanitaire, militaire et financier"

Emmanuel Macron a dénoncé dans la foulée sur Twitter une attaque "abominable": "Les civils ukrainiens fuient pour échapper au pire. Leurs armes? Des poussettes, des peluches, des bagages. Ce matin, gare de Kramatorsk, les familles qui allaient partir ont connu l'horreur. Des morts par dizaines, des blessés par centaines. Abominable", a réagi le président français.

"Nous pensons aux victimes de Kramatorsk, de Boutcha, de Marioupol, de Kharkiv: partout en Ukraine, nous soutiendrons les enquêtes pour que la justice soit faite. Nous pensons aux familles qui continuent de fuir, nous les accueillerons dans notre Union, notre Union de paix", a ajouté Emmanuel Macron.

"En Européens, nous prenons de nouvelles sanctions. Et nous continuons à soutenir l'Ukraine sur les plans humanitaire, militaire et financier", a-t-il ajouté, alors que la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell étaient attendus à Kiev.

G.D. avec AFP