RMC

Catalogne: troisième nuit de violences après la condamnation de plusieurs indépendantistes à de la prison ferme

Une dizaine de figures indépendantistes ont été condamnées à de lourdes peines de prison entraînant un regain de tension en Catalogne.

La tension est encore montée d'un cran en Catalogne, de nouveau en proie aux violences. Une troisième nuit consécutive de violences à eu lieu à Barcelone où les manifestants ont affronté les forces de l'ordre.

Dans la plus grande ville de la région, les manifestants se disent prêts à paralyser la Catalogne pour obtenir l'indépendance: "Madrid doit commencer à agir maintenant ou cela va mal finir. Nous sommes déterminés à aller jusqu'au bout", assure à RMC Jordi.

Manifestation historique prévue vendredi

La nouvelle révolte a été déclenchée par la condamnation lundi de dirigeants séparatistes, une décision de trop: "C'est totalement injuste. Ces gens ne devraient pas être en prison parce qu'ils n'ont rien fait. Nous devons protester d'une certaine façon. Peut-être que ça ne sert à rien mais on ne peut pas rester à la maison", estime Rosa, une manifestante.

Les manifestations se multiplient depuis deux ans et la tentative de sécession orchestrée à l'époque par le gouvernement autonome de Carles Puidgemont, désormais réfugié en Belgique.

Joan, un autre manifestant estime que ces mobilisations sont la seule solution: "Après chaque geste contre le séparatisme, il y a de plus en plus de gens qui nous rejoignent". Des milliers de Catalans ont entamé une marche vers Barcelone. Ils envisagent une manifestation historique vendredi.

Bettina de Guglielmo (avec Guillaume Dussourt