RMC

Guerre en Ukraine: à Kiev, après trois mois d'accalmie, le retour des scènes de guerre

La capitale ukrainienne, Kiev, a été massivement bombardée par les Russes ce lundi. Des frappes aussi sur d'autres villes du pays, qui ont fait au moins 14 morts et près de 100 blessés.

L'Ukraine de nouveau sous les bombardements, ce lundi. De nombreuses régions ont été touchées, mais surtout Kiev, visée pour la première fois depuis le 26 juin. Ces attaques ont provoqué la mort de 14 personnes et blessé 97 autres selon un nouveau bilan de la présidence ukrainienne.

Ces bombardements sont intervenus deux jours après la destruction partielle du pont de Crimée. "Nous allons reconstruire tout ce qui a été détruit", a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Des vitres soufflées, des routes éventrées et des habitants apeurés... C'est le retour des scènes de guerre à Kiev, comme en témoigne Maria.

“Quand j’ai entendu le bruit de l’explosion, j’ai commencé à paniquer, à pleurer. Nous avons tapé sur la voiture d’un monsieur pour qu’il nous emmène à une station de métro, car nous vivons dans la banlieue de Kiev et nous n’avons pas d’abris là-bas”, explique-t-elle.

"Poutine est inhumain"

Réfugiés dans cette bouche de métro, des Ukrainiens entonnent un chant traditionnel comme au début du conflit. Vitaliy n'en revient pas de cette nouvelle attaque. “Poutine est inhumain. On ne peut pas prévoir ce qu’il fera ou ne fera pas. Il peut faire n’importe quoi. Si quelque chose lui passe par la tête, il est capable de le faire”, appuie-t-il.

L'heure est désormais au nettoyage, comme chez Natalia. Son appartement est rempli de débris de verre.

“On va devoir réparer cette fenêtre, mais je ne sais pas comment. Nous n’avons pas du tout de matériel. Je ne sais pas si nous allons pouvoir faire quelque chose maintenant”, confie-t-elle.

Cela faisait plus de trois mois que Kiev n'avait pas été bombardée.

Amandine Réaux avec Guillaume Descours