RMC

Guerre en Ukraine: des explosions à Odessa, "toute la région de Kiev" reprise par les Ukrainiens

Une série d'explosions a été entendue à Odessa, ce dimanche matin, alors que les forces russes se sont retirées de la région de Kiev, ce samedi, pour se concentrer sur l'Est et le Sud du pays.

Le redéploiement des forces russes continue en Ukraine. Une série d'explosions a été entendue à Odessa, ville côtière de la mer Noire dans le sud-est de l'Ukraine, ce dimanche matin. La ville a été attaquée par des missiles, un peu avant 6h. Trois colonnes de fumée noire et des flammes sont visibles dans une zone industrielle. La ville d'Odessa, dénaturée par les barricades, avait été plutôt épargnée par les bombardements depuis le début du conflit, fin février.

Les Ukrainiens reprennent la région de Kiev

Ce bombardement semble être le premier symbole du changement de stratégie russe en Ukraine. Ce samedi soir, la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Maliar, annonçait que les forces ukrainiennes avait repris le contrôle de la totalité de la région de Kiev.

"Irpin, Boutcha, Gostomel et toute la région de Kiev ont été libérées de l'envahisseur", a-t-elle affirmé sur Facebook.

Dans la journée de ce samedi, l'armée russe avait entamé un "rapide retrait" de certaines de leurs positions autour de Kiev et de Tchernihiv, dans le nord du pays, "comme promis".

Des découvertes macabres

Les villes reprises par les forces ukrainiennes ont été dévastées par les combats. A Irpin, au moins 200 habitants ont été tués depuis le début de l'invasion ukrainienne, le 24 février dernier, a annoncé le maire de cette ville de 60.000 habitants avant le début du conflit. Mêmes scènes à Boutcha, où 300 personnes ont dû être enterrées "dans des fosses communes", dont au moins une vingtaine de civils, mains liées, blessures par balle à la tête, tués le long d'une route.

La Russie veut se concentrer sur l'Est et le Sud du pays

Ce "retrait rapide" des troupes russes du nord de l'Ukraine est un redéploiement de ces soldats vers l'est et le sud, a estimé samedi le gouvernement ukrainien. La Russie se replie sur les régions administratives de Donetsk, du Lougansk, pour contrôler la totalité du Donbass ainsi que la partie maritime qui la sépare de la Crimée, dont fait partie Marioupol, où les évacuations promises n’ont pu avoir lieu ce samedi. 3.000 personnes avaient pu fuir la région en bus et voitures privées, ce vendredi, ont indiqué les autorités ukrainiennes. Selon les autorités ukrainiennes, des troupes russes se déploient aussi en Transnistrie, région russophone de Moldavie, à l'ouest de l'Ukraine, à quelques kilomètres seulement d'Odessa.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC