RMC

Vladimir Poutine perd le soutien de Gérard Depardieu qui l'accuse de "folles dérives" en Ukraine

L'acteur français Gérard Depardieu, détenteur depuis plusieurs années d'un passeport russe et qui s'était affiché plusieurs fois aux côtés de Vladimir Poutine, a dénoncé jeudi les "folles dérives" du président russe.

Même lui ne pouvait plus rester silencieux face aux atrocités de la guerre russo-ukrainienne. L'acteur Gérard Depardieu, proche de longue date de Vladimir Poutine, se désolidarise du président russe dans un communiqué de l'AFP, et affiche même sa solidarité envers les victimes ukrainiennes.

Gérard Depardieu accuse même Vladimir Poutine de "folles dérives inacceptables" en Ukraine. Et l'acteur français ne s'arrête pas là. La totalité des recettes de ses trois concerts prévus ce week-end à Paris reviendra aux "victimes ukrainiennes" de la guerre, qu'il considère fratricide.

Passeport russe

S'il avait déjà appelé les deux partis à poser les armes et à négocier, une semaine à peine après le début des combats, sans succès, cette décision reste un revirement. Le monstre du cinéma français a obtenu il y a dix ans un passeport russe, cadeau de son ami de longue date, Vladimir Poutine. Il s'opposait alors à la politique fiscale du président François Hollande.

Gérard Depardieu ne cessait, depuis, de vanter sa nouvelle patrie, une "grande démocratie", selon lui, et surtout son chef, Vladimir Poutine. Il l'avait notamment comparé au pape Jean Paul II.

Lucile Pascanet