RMC

Guerre en Ukraine: nouvelles sanctions américaines contre la Russie, deux filles de Poutine visées

Les deux filles "adultes" de Vladimir Poutine vont aussi être la cible de sanctions américaines.

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi une nouvelle volée de sanctions économiques et financières qu'ils qualifient de "dévastatrices" contre la Russie, visant les grandes banques et les enfants de Vladimir Poutine, selon un communiqué de la Maison Blanche.

Un haut responsable américain a expliqué lors d'une conférence téléphonique que les Etats-Unis voulaient créer "un cercle vicieux" en accumulant les mesures depuis le début de l'invasion de l'Ukraine.

"Nous privons (la Russie) de capitaux, nous la privons de technologie, nous la privons de talents et l'ensemble des mesures que nous prenons crée une spirale qui s'accélère au fur et à mesure que Poutine continue l'escalade" militaire, a-t-il assuré, sous couvert d'anonymat.

La famille de Sergueï Lavrov également visée

En plus d'interdire tous les nouveaux investissements en Russie, une mesure connue depuis mardi, l'exécutif américain va imposer les contraintes les plus sévères qu'il puisse appliquer à l'incontournable banque publique Sberbank, qui selon Washington contrôle un tiers des actifs bancaires de Russie, et à la plus grande banque privée du pays, Alfa Bank.

Washington va sanctionner également les "enfants adultes" de Vladimir Poutine. Un haut responsable américain a précisé qu'il s'agissait des deux filles du président russe, soumises donc désormais à un gel de leurs avoirs aux Etats-Unis et coupées du système financier américain. Ces filles de Vladimir Poutine, âgées de 36 et 35 ans, sont connues dans les médias russes sous les noms de "Maria Vorontsova et Katerina Tikhonova".

Le même traitement sera appliqué à la femme et à la fille du ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, ainsi qu'aux membres du Conseil de sécurité russe, dont fait partie notamment l'ancien président et premier ministre Dmitri Medvedev.

G.D. avec AFP