RMC

"Ils veulent tous le faire tomber!": malgré des ennuis judiciaires, les partisans de Netanyahu croient en la victoire

Les Israéliens sont appelés aux urnes pour les élections législatives. En cas de victoire, le Premier ministre sortant, Benjamin Netanyahu, pourrait battre un record de longévité à la tête du pays.

Les bureaux de vote ont ouvert en Israël. Les élections législatives s’annoncent comme un référendum pour le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est à la tête du pays depuis 10 ans. Plus de 6 millions d’Israéliens sont appelés à voter. Ils devront notamment choisir entre Benjamin Netanyahu et Benny Gantz qui sont les deux favoris. Ce dernier est un ancien chef de l’Etat major israélien. Il s’est allié avec deux autres ex-militaires et une star de la télé reconvertie dans la politique pour former un parti centriste. 

Et si le scrutin s’annonce serré entre Benjamin Netanyahu et Benny Gantz, c’est tout de même le Premier ministre sortant qui part favori. Dans un marché de Jérusalem, ses électeurs sont même persuadés de sa victoire.

"Tout le monde est pour Bibi, regardez!", s’écrit-il en agitant un drapeau bleu du Likoud. "C’est le numéro un dans le monde entier", ajoute-t-il. 

Et ce ne sont pas les ennuis judiciaires de leur favori qui vont freiner ses électeurs. Benjamin Netanyahu est, en effet, visé par plusieurs enquêtes pour corruption. "C’est parce qu’il veut rester Premier ministre, ils essayent tous de le faire tomber, de lui faire porter le chapeau!", affirme un commerçant. 

Appels du pied à l'extrême droite

Un passant qui l’entend lui lance un "Netanyahu est corrompu!". "C’est toi qui es corrompu!", lui réplique le commerçant. Le jeune homme ne se laisse pas intimider et explique son point de vue. "Treize ans qu’il est au pouvoir et qu’est-ce qu’il a fait au final?", demande-t-il. 

Ces derniers jours, pour se maintenir au pouvoir, Benjamin Netanyahu a multiplié les appels du pied à l’extrême droite. Ce sympathisant assume pleinement cette prise de position.

"Le seul moyen pour conserver un bloc à droite, c’est de rassembler tous les partis, afin de ne pas laisser les voix s’échapper", explique-t-il.

Pendant la campagne, Benjamin Netanyahou a tenté de s’en sortir par le haut, en s’affichant aux cotés des grands de ce monde, de Donald Trump à Vladimir Poutine. Et s’il gagne, Benjamin Netanyahou battra un record de longévité à la tête de l’état d’Israël.

Mais quelque soit le parti en tête ce soir, il ne pourra pas gouverner seul. C’est en effet le principe du scrutin à la proportionnel, il faudra former des alliances et c’est pour cela que le score des petits partis va être regardé de très près.

Victor Joanin avec Guillaume Descours