RMC

Qui est Vincent Reynouard, figure du négationnisme français et arrêté en Écosse?

Ancien professeur de mathématiques licencié par l'Education nationale, Vincent Reynouard est une figure du négationnisme français. Catholique intégriste, partisan auto-proclamé du national-socialisme d'Adolf Hitler, il conteste l'existence de la Shoah et des chambres à gaz.

Vincent Reynouard, une grande figure du négationnisme français, a été arrêté en Ecosse à la demande de la justice française. À 53 ans, il est l’héritier de Robert Faurisson, le leader de ce courant de pensée qui conteste l'existence de la Shoah et des chambres à gaz.

Il se présente comme partisan du national-socialisme depuis l’adolescence. Il pose fièrement sur Internet avec un buste d’Adolf Hitler. Il est aussi catholique intégriste, de ceux qui pensent qu’aucun pape n’a plus de légitimité depuis Vatican II en 1962.

Contestation des crimes nazis

Ingénieur de formation, il a commencé une carrière de prof de maths mais il a très vite été exclu de l’Éducation nationale. Il faisait faire à ses élèves des exercices de statistiques sur le nombre de victimes dans les camps de concentration. Des exercices pour montrer évidemment qu’il y avait moins de victimes que ce que les historiens disaient.

Et depuis une trentaine d’années, il conteste ainsi l’existence des crimes nazis, dans des conférences, des écrits, des CD-rom, et désormais sur son blog… Son casier judiciaire est long comme un jour sans pain. Depuis les années 90, il a été condamné à de nombreuses peines de prison ferme pour apologie ou contestation de crime contre l’humanité.

Plusieurs peines de prison ferme

Il avait purgé une peine de 9 mois à la prison de Valenciennes dans les années 2000. Mais depuis, il a de nouveau souvent été condamné: 5 mois ferme en novembre 2020, 2 ans ferme en février 2015.... C’est pour échapper à ces peines qu’il avait pris la fuite en Grande-Bretagne, où il vivait en donnant des cours particuliers de maths.

Il a finalement été arrêté en Écosse, dans le cadre d'une enquête après la découverte de tags sur le mémorial du village martyr d'Oradour-sur-Glane. Sur les ruines, on pouvait lire "menteur", "à quand la vérité" ou encore "Vincent Reynouard avait raison".

Faute de trouver les auteurs, les gendarmes se sont intéressés à l’instigateur, Vincent Reynouard. Ils l’ont localisé en Ecosse et ont obtenu son arrestation par la police locale. Vincent Reynouard a tout de suite refusé d'être extradé vers la France. Il a donc été incarcéré en attendant d'être présenté à un juge.

Nicolas Poincaré